La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -240-Région, Angers / Le QUAI

Adishatz / Saga

Adishatz / Saga - Critique sortie Théâtre
Crédit : Olivier Marty Légende : Jonathan Capdevielle

Propos recueillis / Jonathan Capdevielle, artiste associé

Publié le 29 janvier 2016 - N° 240

C’est à Angers, à l’automne 2017, que naîtra la prochaine création de Jonathan Capdevielle. Avant cela, l’artiste associé au Quai reprendra, en diptyque, deux anciens spectacles : Adishatz et Saga.

« Adishatz est un solo qui prend place dans un espace épuré, un spectacle qui passe par des chansons de pop française et internationale, mais aussi par des chants traditionnels. S’y mélange un travail sur le corps, la danse, la voix. C’est un vrai objet pluridisciplinaire. Dans Saga, il y a plusieurs interprètes et, au milieu du plateau, une forme scénographique, une sorte de bestiole entre le minéral et l’animal, l’abstraction et l’organique. J’incarne un personnage qui se situe à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la narration. Les trois autres interprètes sont des amis de lycée. Puis le spectacle se déplace vers ma sœur… Chacune de ces deux créations est un retour sur ma jeunesse. Ce choix de l’autofiction s’explique par le fait que l’histoire de ma famille a rejoué une sorte de tragédie grecque contemporaine.

Les questions de l’enfance, de l’identité, de la voix

Une tragédie nourrie d’événements déstabilisants, de décès, de circonstances dignes d’un scénario. Par exemple, ma sœur et son compagnon étaient, dans ma région, des sortes de Bonnie and Clyde. J’ai donc grandi au milieu des brigands, mais aussi dans un Sud-Ouest bercé de chants traditionnels, avec une idée du terroir qui m’a beaucoup travaillé. Enfant, j’étais déjà un peu à l’extérieur de tout ça, comme en observation. C’est la raison pour laquelle Saga oscille entre incarnation et détachement, entre regard du dedans et regard du dehors. Pour ma prochaine création, on retrouvera une histoire de famille traversée par les questions de l’enfance, de l’identité, de la voix. Mais ces questions seront traitées, cette fois-ci, à partir d’une fiction. A partir d’un polar. »

 

Propos recueillis par Eric Demey

Programmation 2016/2017.

 

Le Quai (Espace de création, diffusion, formation et médiation du Centre national de danse contemporaine et du Centre dramatique national Pays de la Loire), Cale de la Savatte, 49100 Angers.

Tél. : 02 41 22 20 20. www.lequai-angers.eu

A propos de l'événement

Adishatz / Saga

Cale de la Savatte, 49100 Angers, France
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre