La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Festival Les Transversales

Festival Les Transversales - Critique sortie Théâtre Vitry-sur-Seine Théâtre Jean Vilar
Paysage de nos larmes du collectif franco-libanais Kahraba. © Eric Deniaud

Théâtre Jean Vilar / Festival

Publié le 27 mars 2018 - N° 264

Avec Les Transversales, le Théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine affirme un lien fort avec les écritures de la Méditerranée. Du Liban entre autres, pays mis à l’honneur pour la troisième édition du festival.

Depuis les années 2000, sous la direction de Gérard Astor, le Théâtre Jean Vilar s’attache à créer des ponts entre les deux rives de la Méditerranée. Avec Imen Smaoui, une des fondatrices de la danse contemporaine en Tunisie, ou encore avec le metteur en scène syrien Ramzi Choukair, le théâtre a en effet amorcé un important travail de territoire que poursuit Nathalie Huerta, à la tête du lieu depuis 2014 après avoir été l’adjointe du précédent directeur. C’est dans cet esprit qu’elle crée Les Transversales, « festival mélangé des arts de Méditerranée », dont la troisième édition a lieu du 3 au 14 avril 2018. Au programme : neuf spectacles pour « en finir avec les frontières et abattre les murs ». Neuf « bribes de perspectives ouvertes », portées par des écritures « empreintes de réel et qui partagent d’autres points de vue ». Cela dans la perspective d’un échange avec les habitants de la ville, qui regroupe des personnes de 55 nationalités différentes. Une démarche partageuse et populaire.

Le Liban et au-delà

Après une deuxième édition centrée sur la danse contemporaine du Maroc et de Tunisie, Nathalie Huerta dévoile au public plusieurs de ses découvertes libanaises. À commencer par Titre provisoire le 4 avril, où la comédienne et auteure libanaise Chrystèle Khodr et le metteur en scène syrien Waël Ali abordent à travers une archive familiale les questions de la migration et de l’exil. Le voyage se poursuit avec deux spectacles du collectif franco-libanais Kahraba : Paysages de nos larmes (le 10 avril), poème visuel créé à partir d’un texte de l’auteur roumain Matéi Visniec, et Géologie d’une fable (le 11 avril). Une pièce où des figurines d’argile questionnent les origines des fables. Avec Alertes (le 3 avril), Marion Aubert et Kheireddine Lardjam – artiste associé du Théâtre Jean Vilar – proposent quant à eux un aller-retour Oran/Vitry. Et le chorégraphe Fouad Boussouf vient avec sa dernière création (les 8 et 9 avril), Nass (les gens), au hip hop nourri d’influences gnawas et africaines… Pour finir en musique avec Love and Revenge de La Mirza et Rayess Bek et le duo franco-tunisien Dhamma.

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Festival Les Transversales
du Mardi 3 avril 2018 au Samedi 14 avril 2018
Théâtre Jean Vilar
1 place Jean Vilar, 94400 Vitry-sur-Seine, France

Tel : 01 55 53 10 70. www.theatrejeanvilar.com.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre