La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Festival (Des)Illusions 2022

Festival (Des)Illusions 2022 - Critique sortie Théâtre Paris Le Monfort Théâtre
© Tomás Amorim Três du groupe Zède

Le Monfort Théâtre

Publié le 21 février 2022 - N° 297

Entre cirque, théâtre et danse, le festival (Des)Illusions revient au Monfort du 10 au 27 mars 2022. Pendant trois semaines, artistes reconnus et émergents viennent partager avec le public leurs aventures à la croisée des disciplines.

Pendant le festival (Des)Illusions, les directeurs du Monfort, Laurence de Magalhaes et Stéphane Ricordel aiment à créer la surprise en rassemblant des artistes singuliers qui sont rarement programmés dans les mêmes lieux. Pendant ce temps fort créé en 2016, ils ouvrent tous les espaces de leur théâtre à des artistes qui se jouent des frontières entre les disciplines, comme ils le font toute leur saison durant. Après deux éditions annulées pour une raison que toutes les audaces artistiques n’ont pu combattre, (Des)Illusions est de retour pour prouver que dans leur retrait forcé, les artistes n’ont pas perdu leur faculté à repousser les limites des formes connues pour en inventer de nouvelles. Le comédien et metteur en scène Arnaud Saury devait présenter en 2020 le premier épisode d’une série de performances domestiques intitulées Dans ma chambre, inspirées de l’usage que le Roi Soleil fit de la pièce en question. Il est de nouveau au programme du festival, avec les épisodes 2 et 3, co-écrits et interprétés avec d’autres artistes : le circassien Edouard Peurichard dans l’optique de créer un club de lancer de couteaux, et le dramaturge sonore Manuel Coursin pour un drôle de projet radio. (Des)Illusions commence dans l’intime. Il s’y poursuit.

Intimes entrelacements

Dans Dernier amour, Hugues Jourdain et sa toute jeune compagnie Je t’embrasse bien font du théâtre un endroit de réparation pour des individus en partance pour l’espace suite à un chagrin d’amour. Dans M.E.M.M, au mauvais endroit, au mauvais moment, il est question d’une autre réparation : celle du corps de l’acrobate-voltigeuse Alice Barraud blessé lors des attentats de novembre 2015, qui avec le musicien Raphaël de Pressigny (Feu ! Chatterton) nous raconte son combat pour retrouver la piste. Sébastien Barrier, artiste bien connu au Monfort, a lui aussi sa méthode bien personnelle pour se requinquer : dans Ceux qui vont mieux, il célèbre ses héros. Soit le poète Georges Perros, un curé inconnu et les deux musiciens du groupe de post-punk britannique Sleaford Mods, modèles en matière de guérison. Avec Dos au mur de Camille Regneault dite « Kami » et Julien Saint Maximim alias « Bee D », c’est entre danse hip hop et sociologie que (Des)Illusions mène son aventurier spectateur. « Peut-on créer un contact, un dialogue, une relation ? », interroge le duo. Une question au cœur aussi de Três du groupe Zède, où un mât chinois, le sol et une scénographie minimaliste permettent à des corps d’abord éloignés de se rapprocher. De s’apprivoiser.

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Festival (Des)Illusions 2022
du jeudi 10 mars 2022 au dimanche 27 mars 2022
Le Monfort Théâtre
Parc Georges Brassens, 106 rue Brancion, 75015 Paris

Tel : 01 56 08 33 88. www.lemonfort.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

[sibwp_form id=1]

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre