La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Festival de Saint-Denis

Festival de Saint-Denis - Critique sortie Classique / Opéra saint denis
Légende : Ouverture du festival le 4 juin avec Le Paradis et la Péri de Schumann, oratorio dirigé par Jérémie Rhorer.

CREATIONS / SAINT-DENIS

Publié le 22 avril 2015 - N° 232

Du 4 juin au 2 juillet, déploiement de l’un des plus anciens festivals de France*, conjuguant les incontournables du répertoire et les découvertes.  

Superbe écrin, la Basilique, où chaque saison résonnent de grandioses voix et musiques, dans un territoire pas aussi familier de la Messe en ut que celui du huitième arrondissement de Paris. Mais la musique et la beauté ne connaissent pas les frontières et les actions menées par le festival prouvent que l’art peut contribuer à créer une identité culturelle commune. Repéré de longue date par les mélomanes curieux, le Festival poursuit ses grands rendez-vous avec des œuvres majeures du répertoire, le Requiem de Verdi avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France et Myung-Whun Chung, la Symphonie n°7 de Beethoven dirigée par Diego Matheuz, disciple de Claudio Abbado et actuel chef de la Fenice, et le Requiem de Brahms avec l’Orchestre National de France et le Chœur de Radio-France dirigés par Daniele Gatti.

De l’oratorio au Gospel

En ouverture cette saison, une œuvre plus rare : Le Paradis et la Péri de Schumann, avec, pour la première fois à la tête de l’Orchestre National de France, Jérémie Rhorer. Nathalie Rappaport, directrice du Festival, développe aussi la participation de jeunes chefs. Maxime Pascal et son ensemble Le Balcon proposent d’étonnantes Vêpres de la Vierge de Monteverdi. Raphaël Pichon et Pygmalion, en résidence au Festival depuis trois ans, offrent une nouvelle interprétation de la Messe en ut de Mozart avec notamment Sabine Devieilhe. Leonardo Garcia Alarcon nous convie à La Dernière Nuit, une évocation des funérailles royales au temps de Louis XIV. Avec aussi un coup de projecteur sur un jeune compositeur américain méconnu de ce côté-ci de l’Atlantique, Nico Muhly, et le festival Métis, qui depuis 2004, mêle divers univers et bouscule les frontières, invitant le jazz ou les musiques du monde et inventant des œuvres inédites. Cette année, cap vers l’Amérique du Nord !

Agnès Santi

 

* Cahier Spécial dans le numéro d’avril, n°231.

A propos de l'événement

Festival de Saint-Denis
du Jeudi 4 juin 2015 au Jeudi 2 juillet 2015

Saint-Denis, France

Tél : 01 48 13 06 07.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra