La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Faust

Faust - Critique sortie Classique / Opéra
Crédit : Théâtre du Capitole / Patrice Nin Légende : Le mythe de Faust, de nouveau revisité, est à l’affiche du Palais Garnier.

Publié le 10 mars 2010

Reprise

Le quatrième opéra de Philippe Fénelon (né en 1952), inspiré par l’œuvre de Lenau, est donné au Palais Garnier dans une mise en scène de Pet Halmen, déjà présentée à Toulouse.

Les compositeurs contemporains à avoir deux fois les honneurs de l’Opéra de Paris ne sont pas légion. Après Salammbô, créé à l’Opéra Bastille en 1998, Philippe Fénelon voit cinq représentations de son Faust accueillies sur la scène du Palais Garnier. Il ne s’agit pas, cette fois, d’une création : l’ouvrage, quatrième opéra de son auteur, était à l’origine une commande du Théâtre du Capitole de Toulouse où il a été représenté en 2007. Alors que pour Salammbô Philippe Fénelon s’était peut-être un peu trop coulé dans les habits du « grand opéra » (trois actes, des airs, des chœurs, tout cela de façon un peu systématique), il propose avec Faust une forme plus personnelle, en sept tableaux, autant d’étapes d’une quête de la vérité pour laquelle le compositeur, également librettiste, s’est inspiré – et éloigné quand il le fallait – du poème de Lenau. La mise en scène de Pet Halmen, qui signe également décors, costumes et lumières, se mue en variations sur le thème de la vanité, faisant délibérément pencher l’action dramatique vers une quête intérieure. Les interprètes sont ceux de la création, parmi lesquels Arnold Bezuyen, un habitué de Bayreuth, dans le rôle-titre et Bernhard Kontarsky, expert ès opéra contemporain, à la direction. Il ne faudra pas non plus rater les petites merveilles du compositeur que programme parallèlement l’Opéra : son Quatuor n° 4 avec voix et ses Madrigaux sur des poèmes de Rilke par l’Atelier lyrique (le 21 mars) et Le Calme des puissances, op. 101 pour piano dans le cadre d’un récital de Romain Descharmes (le 25).
 
Jean-Guillaume Lebrun


Les 17, 20, 23, 29, 31 mars à 19h30 au Palais Garnier. Tél. 08 92 89 90 90. Places : 7 à 138 €.
Dimanche 21 mars à 20h au Palais Garnier. Places : 7 à 49 €. Jeudi 25 mars à l’amphithéâtre Bastille. Places : 20 €.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra