La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Entretien

Entretien / Marc Minkowski

Entretien / Marc Minkowski - Critique sortie Classique / Opéra Versailles Opéra royal de Versailles
Marc Minkowski

ANNIVERSAIRE RAMEAU / OPERA EN CONCERT / OPERA ROYAL DE VERSAILLES

Publié le 23 septembre 2014 - N° 224

Rameau, entre futurisme et archaïsme

A l’Opéra Royal de Versailles, Marc Minkowski dirige une version de concert des Boréades, ultime chef-d’œuvre de Rameau. L’occasion pour le chef des Musiciens du Louvre de revenir sur son rapport à ce compositeur.

 « Les Boréades sont l’Everest de l’œuvre de Rameau, comme le Ring pour Wagner. »

A quand remonte votre passion pour Rameau ?

Marc Minkowski: L’un des premiers coups de fil que j’ai reçu dans ma vie de bassoniste, c’était pour me demander de participer à un enregistrement des Boréades sous la direction de Pierre Séchet, qui voulait avoir huit bassons ! Le projet ne s’est malheureusement jamais concrétisé. J’ai par contre joué Les Indes galantes sous la direction de William Christie et de Jean-Claude Malgoire. L’un de mes premiers chocs ramistes fut également d’entendre John Eliot Gardiner diriger Les Boréades puis Hippolyte et Aricie au Festival d’Aix-en-Provence. En tant que chef, j’ai commencé par aborder Platée, puis Dardanus, Les Boréades et la série des Symphonies imaginaires (ndlr: compilation d’extraits d’oeuvres de Rameau). Avec Les Musiciens du Louvre, nous revenons toujours régulièrement à ce compositeur. Pour les vingt ans de l’ensemble, nous avons donné un gala entièrement consacré à Rameau. Et aujourd’hui, il y a en projet une reprise de Platée dans la mise en scène inusable de Laurent Pelly, et une production des Indes galantes est dans l’air… Je ne dirige par contre pas la musique de Rameau avec les orchestres sur instruments modernes, car le médium sonore est trop différent, sans parler du diapason, qui, pour les chanteurs, doit impérativement être plus bas que le diapason moderne.

Quelle place occupe Les Boréades dans l’œuvre de Rameau ?

M.M.: C’est l’Everest de le la musique de Rameau, comme le Ring pour Wagner. Cet ouvrage mêle génialement futurisme et archaïsme. Rameau impose des formes du passé contre l’italianisme ambiant et en même temps expérimente à tous les niveaux : rythmique, instrumental, vocal. L’ouvrage est imprégné de philosophie maçonnique, comme La Flûte enchantée de Mozart et Orfeo ed Euridice de Gluck. Il faut aussi rappeler que cette partition n’a jamais été donnée du vivant de Rameau, probablement parce que les musiciens n’ont alors pas su jouer une partition aussi complexe et difficile.

Ne regrettez-vous pas de donner cette oeuvre en version de concert ?

M.M.: Il est impossible de représenter cet ouvrage sur scène. J’ai vu toutes les productions, y compris bien sûr celle que j’ai dirigée à Lyon et Zurich, et ça ne fonctionne pas. Il y a un côté rituel, éthéré qui exclut une narration visuelle adéquate. Le pouvoir de la musique surpasse le moindre geste. C’est une œuvre pour rêver, pour méditer.

Quel type de chanteurs avez-vous recherché pour cet opéra ?

M.M.: Nous avons souhaité avoir des voix jeunes, issues en grande partie de l’Académie européenne d’Aix-en-Provence, comme Julie Fuchs. Il faut que les chanteurs aient un sens de la déclamation, mais aussi un certain lyrisme et beaucoup d’aigus !

Quel est votre passage préféré dans cette partition ?

M.M.: L’entrée de Polymnie est pour moi un sommet. Le temps s’arrête, c’est l’accomplissement de l’harmonie. Quand on joue ce passage, une force inconnue nous dépasse…

 

 

Propos recueillis par Antoine Pecqueur

A propos de l'événement

Les Boréades
du Dimanche 5 octobre 2014 au Dimanche 5 octobre 2014
Opéra royal de Versailles
Versailles, France

Pavillon des Roulettes, Grille du dragon, 78000 Versailles. Dimanche 5 octobre à 16h. Tél. 01 30 83 78 98. Places: 30 à 130 €.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra