La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Agenda

Entracte

Entracte - Critique sortie Danse
Crédit photo : Laurent Philippe Légende photo : Josef Nadj met la musique en danse

Publié le 10 février 2009

Josef Nadj unit la danse et le jazz en scène comme le Yin et le Yang.

C’est en puisant dans le Yi-King (« Livre des mutations »), une des œuvres fondatrices de la philosophie chinoise, que Josef Nadj a trouvé matière à création. Composé de 64 hexagrammes, qui renvoient à autant d’états transitoires, ce traité millénaire tire de la dualité du Yin et du Yang une puissante arithmétique pour décrire les états du monde, leurs variantes et leurs évolutions. Maniant images symboliques et gestuelles cocasses en un chapelet de saynètes mystérieuses, le chorégraphe a composé un rébus spectaculaire qui suit la structure du Yi-king. Le double quatuor, avec d’un côté Akosh Szelevényi, compositeur, poly-instrumentiste, accompagné de trois musiciens, de l’autre Josef Nadj et trois danseurs, se déploie aux rythmes du free jazz dans un enchevêtrement d’espaces mouvants, pour révéler les jeux d’interactions complexes entre les corps… « Je ne veux pas, dit Nadj, que la musique “s’aligne”, mais qu’elle participe d’emblée à la matière de l’événement. ». Cet Entracte de 64 minutes égrène des éclats de rêve qui laissent sourdre l’étrange poésie de l’humain.
 
Gw. D.


Entracte, de Josef Nadj, du 10 au 14 février 2009, à 20h30, au Théâtre de la Ville, 2 place du Châtelet, 75004 Paris. Rens. 01 42 74 22 77 et www.theatredelaville-paris.com.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse