La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Encore la vie, direction musicale Paul Changarnier, écriture et mise en scène de Nicolas Mathis

Encore la vie, direction musicale Paul Changarnier, écriture et mise en scène de Nicolas Mathis - Critique sortie Théâtre Perpignan Théâtre de l’Archipel - scène nationale de Perpignan.
Encore la vie, du Collectif Petit Travers et de l’Ensemble TaCTuS. Crédit : Jean-François Valentin

En tournée - L’Archipel à Perpignan / direction musicale Paul Changarnier / écriture et mes Nicolas Mathis

Publié le 28 octobre 2019 - N° 281

Quatre jongleurs du Collectif Petit Travers et quatre percussionnistes de l’Ensemble TaCTuS conjuguent leurs talents dans une jolie fugue transdisciplinaire. Une création pour tous publics à partir de 6 ans : entre virtuosité, humour, poétiques du mouvement et de la relation.

Certains artistes aiment élaborer, avancer, se réinventer, amplifier le foisonnement de leurs intuitions créatives en repoussant les cadres de leur discipline. C’est le cas des jongleurs du Collectif Petit travers (fondé en 2003, associé depuis la saison dernière au Théâtre Molière – Scène nationale archipel de Thau et au Théâtre du Vellein de Villefontaine) et des percussionnistes de l’Ensemble TaCTuS (né en 2011) qui ont pris l’habitude, de spectacle en spectacle, de confronter leur regard à divers champs d’inspiration. Aujourd’hui, les deux compagnies se retrouvent sur scène pour une même et belle création à la croisée des rythmes syncopés de la musique (la partition originale, jouée en direct, est de Paul Changarnier) et des prouesses aériennes du jonglage. Cette proposition mise en scène par Nicolas Mathis et intitulée Encore la vie (en référence aux natures mortes, dénommées still life en langue anglaise), ouvre de façon simple et essentielle sur les sphères de l’illusion, de la chorégraphie, du rapport au geste, au corps, au mouvement, à la relation.

Des rythmes, des mouvements, des balles

Les saisissements succèdent aux petites choses, les étonnements aux réalités les plus infimes, dans une suite de tableaux qui composent, décomposent, recomposent sans cesse événements et situations. Sur le plateau, de nombreuses balles blanches, des panneaux mobiles noirs, deux batteries, une grosse caisse et quelques objets de percussion participent à faire se répondre et s’opposer, se compléter et s’unir les expériences scéniques de huit interprètes (Neta Oren, Bogdan Illouz, Bastien Dugas, Taïchi Kotsuji, Raphaël Aggery, Ying-Yu Chang, Paul Changarnier en alternance avec Théo His-Mahier, Quentin Dubois en alternance avec Pierre Olympieff). D’impulsions de groupe en solos virtuoses, ces femmes et ces hommes, jongleurs ou musiciens, s’élancent sous nos yeux dans des tentatives de vie en commun faisant naître toutes sortes de possibles. Ils dessinent de souriantes métaphores rappelant les joies et les aléas de l’existence. Nous parlent, sans prononcer un mot – tantôt objets manœuvrés, tantôt sujets manœuvrant – des incertitudes de l’interaction, du plaisir que peuvent générer le jeu et la complicité.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Encore la vie
du Mardi 19 novembre 2019 au Mardi 19 novembre 2019
Théâtre de l’Archipel - scène nationale de Perpignan.
Avenue Général-Leclerc, 66000 Perpignan

Le 19 novembre 2019 à 19h. Durée de la représentation : 1h. Tél. : 04 68 62 62 00. www.theatredelarchipel.org


Spectacle vu lors de sa création, le 9 octobre 2019 à Sète, au Théâtre Molière - Scène nationale archipel de Thau.


Egalement les 12 et 13 novembre au Train-Théâtre à Portes-lès-Valence, les 6 et 7 mars 2020 au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, le 10 mars au Rive Gauche à Saint-Etienne-du-Rouvray, les 14 et 15 mars au Théâtre d’Angoulême, le 26 mars à la MJC Pierre-Maynadier à Rodez.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre