La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

En attendant le grand soir de Pierre-Jean Bréaud

En attendant le grand soir de Pierre-Jean Bréaud - Critique sortie Avignon / 2021 Avignon
Crédit : Ian Grandjean La compagnie Le Doux Supplice s’emporte au vertige de la danse.

Ile Piot / Chapiteau / écriture et mise en scène Pierre-Jean Bréaud / cirque
Gros plan

Publié le 25 juin 2021 - N° 290

Nous voici, le temps d’une représentation, projetés sur la place du village, au musette, à la guinguette, au dancing… Pour une version circassienne du bal qui dépasse le seul enjeu du plaisir d’être ensemble.

C’est un drôle de personnage qui lance le bal, sorte de clown-DJ dégingandé s’installant aux platines avec autant d’assurance que de gaucherie. Pourtant, ce n’est pas sous le même second degré que se déroule la suite du spectacle. Au contraire, il en faut de la sincérité, de la simplicité, de l’authenticité pour trouver la justesse de la rencontre entre les danses populaires et les portés acrobatiques, tout en invitant, selon les moments, le public à participer. Chacun des huit danseurs a sa personnalité, mais seule compte la qualité des interactions entre eux, au-delà des techniques de corps. Au final, les rapprochements – dans tous les sens du terme – font tout le sel du spectacle : entre la délicatesse de la prise fermée d’une danse de couple, et celle d’un équilibre sur les épaules d’un partenaire, il n’y a qu’un pas. Et cette piste de cirque n’est pas sans rappeler le cercle circassien, que l’on retrouve notamment dans les danses bretonnes, prétexte ici à de folles farandoles.

Être ensemble dans l’intime et le collectif

En attendant le grand soir révèle un autre point commun, que l’on se trouve à deux mètres au-dessus du sol, dans l’euphorie d’une danse collective, ou dans l’intimité d’un rapprochement presque peau à peau : la beauté du vertige. Et puis voilà les rondes, les chaînes, les portés, les enlacements… des chorégraphies qui sont autant de relations sociales ou de moments où s’éprouve la solidarité. Rien ne nous empêche alors de voir, dans ce « Grand soir » tant attendu, une promesse qui résonne plus fort encore face à la crise que le monde traverse. La liberté, l’échange, l’abandon spontané dans l’Autre, se revivent ici dans l’écrin du spectacle comme des évidences. La « joie et la fraternité »…- Soit l’aube espérée par le poète Adolphe Retté pour une humanité nouvelle.

 

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

En attendant le grand soir
du Jeudi 8 juillet 2021 au Mercredi 14 juillet 2021

Avignon off. Occitanie fait son cirque en Avignon

à 17h45, relâche les 7 et 11, puis du 18 au 25 juillet à 17h45, relâche le 22. Ile Piot, 22 chemin de l’île Piot. Tél. : 06 48 44 94 23 / 07 87 23 70 92.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes