La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Diptyque Katerpilar

Diptyque Katerpilar - Critique sortie Avignon / 2014 Avignon L’Entrepôt
Crédit visuel : DR Légende : Diptyque Katerpilar : 1/ Mésyé Dijoux 2/ Samdi soir pou oublié

L’Entrepôt / Diptyque Katerpilar : avec Mésyé Dijoux, de Sully Andoche, mes Luc Rosello ; Samdi soir pou oublié / d’après Daewoo de François Bon / adaptation et mise en scène Lolita Monga

Publié le 23 juin 2014 - N° 222

Mésyé Dijoux et Samdi soir pou oublié, créations nées à l’initiative du Centre Dramatique de l’Océan Indien, sont présentées en diptyque : deux univers théâtraux qui transmettent un propos politique dans une langue flamboyante et musicale. 

Mésyé Dijoux se présente comme une fable en forme d’immersion dans La Réunion des années 60, dans le contexte d’une campagne électorale à Saint-Denis. Le héros de cette fable politico-dramatique prend la figure d’un employé municipal, très sollicité pour accomplir de nombreuses tâches, assez éloignées de ses attributions habituelles : garder la caserne des pompiers. Dijoux, « le gardien la kour ponpyé », conduit la camionnette, tandis que le bras droit du maire hurle dans son mégaphone… Mésyé Dijoux, homme à tout faire aux compétences mises à rude épreuve, est né sous la plume de Sully Andoche, dramaturge réunionnais, auteur compagnon de la Compagnie Cyclones Production, dont le directeur artistique est le metteur en scène, Luc Rosello, à l’origine de cette création. Seul en scène, le comédien Nicolas Givran fait vivre cet épisode haut en couleurs de la vie politique réunionnaise.

Poésie des mots mêlés

Samdi soir pou oublié s’inspire du roman de François Bon, écrit à partir des paroles récoltées auprès des ouvrières licenciées par Daewoo en Lorraine. Dans son adaptation, Lolita Monga, dont l’écriture est ancrée dans la vie réunionnaise, choisit de mettre en scène trois d’entre elles. Le samedi soir, pour oublier l’exploitation et l’humiliation, les filles vont au dancing : leur force de vivre se traduit sur la piste. Lolita Monga use d’une langue imagée, truculente, qui pioche dans la poésie des mots mêlés du créole et du français. Le spectateur est invité à entrer dans l’intimité de chacune des protagonistes, et à partager ce sentiment de vide quotidien qui se dit avec intelligence et pudeur, rage et humour, loin du folklore misérabiliste, dans l’universelle résistance des damnés de la terre que célébrait Frantz Fanon. 

 

Marie-Emmanuelle Galfré

A propos de l'événement

Diptyque Katerpilar
du Samedi 5 juillet 2014 au Dimanche 27 juillet 2014
L’Entrepôt
1 Boulevard Champfleury, 84000 Avignon, France

Avignon Off. L’Entrepôt, 1ter boulevard Champfleury. Du 5 au 27 juillet à 19h45, relâche les 7, 14 et 21. Tél : 04 90 88 47 71.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes