La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

De grandes espérances

De grandes espérances - Critique sortie Avignon / 2015 Avignon Chapelle du verbe incarné
Marjorie Nakache met en scène De grandes Espérances. © Benoîte Fanton

Chapelle du Verbe incarné / d’après Charles Dickens / adaptation de Xavier Marcheschi / mes Marjorie Nakache

Publié le 26 juin 2015 - N° 234

Marjorie Nakache met en scène De grandes Espérances, adaptées du roman de Dickens par Xavier Marcheschi. Une scénographie inventive et des comédiens inspirés offrent une belle et émouvante parabole sur les déboires de l’ascension sociale.

Le jeune Pip a donné au forçat évadé Abel Magwitch davantage que celui-ci ne demandait : du pain en plus de la liberté. Sa générosité sauvera le jeune homme, mais le perdra également. Preuve s’il en est que la solidarité vaut mieux que la charité. Cette vertu exécrable, qui permet aux riches de transformer les pauvres en débiteurs, anime aussi la froide et implacable Miss Havisham, qui se venge des hommes en transformant sa fille adoptive, Estella, en beauté glacée aux charmes assassins. Pip, loué par l’aristocrate fortunée pour servir de jouet à sa fille, en fera les frais : on ne peut devenir aimable quand on est utile. Dans De grandes espérances, Dickens invente des personnages terrifiants et cocasses. Par le moyen de masques habiles et de chatoyants costumes (très beau travail de Geneviève David et de Nadia Rémond), les comédiens passent d’un rôle à l’autre avec une vérité sidérante. La magie et les très belles images de synthèse qui servent de décor aux aventures de Pip soutiennent cette impression d’un spectacle total, rythmé et obnubilant, auquel on se laisse prendre comme un enfant à qui on raconte une histoire.

Ambition et sincérité

Ce spectacle est certainement ce que l’on peut présenter de meilleur pour convaincre le public non averti des enchantements merveilleux du théâtre. Le pouvoir imbécile de l’argent, la fatuité des snobs, la cruauté des grands qui méprisent les petits, et la bonté rugueuse du forgeron humilié par le garçon qu’il a élevé et qui le rejette quand la fortune lui sourit : la féerie laisse voir tout cela. Marjorie Nakache et les siens font du théâtre : les espérances qu’ils font naître ne sont pas de fausses promesses. Le théâtre, dont ils sont les créateurs autant que les militants, est un théâtre d’art et de fièvre, ambitieux et sincère, à l’image du jeune Pip dont ils présentent les aventures avec talent.

Catherine Robert

A propos de l'événement

De grandes espérances
du Samedi 4 juillet 2015 au Dimanche 26 juillet 2015
Chapelle du verbe incarné
21 Rue des Lices, 84000 Avignon, France

Avignon Off. 


à 17h50. Tél : 04 90 14 07 49.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes