La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Agenda

D’après J-C.

Jean-Louis Benoit met en scène Mignon d’Ambroise Tomas, œuvre emblématique de l’Opéra Comique. La direction musicale est confiée à François-Xavier Roth.

Publié le 10 mai 2008

A l’occasion de l’exposition Traces du Sacré, le Centre Pompidou propose de revoir une œuvre directement inspirée des tableaux religieux de la Renaissance.

C’est plus que la simple carte de l’inspiration que joue Herman Diephuis avec cette pièce. Maniant le copier-coller avec intelligence, c’est tout d’abord un catalogue de postures, directement tirées des tableaux religieux de la Renaissance, qu’il fait adopter à ses deux interprètes, un christ et une madone en survêtement. Les références sont intactes, sinon bousculées par le détachement et la désinvolture avec lesquels le Sacré est traité. Cet enchaînement sans âme mais riche de références et de symboles prend subtilement une autre ampleur avec l’invention du mouvement : celui-ci n’est que l’enchaînement des poses dans une fluidité maîtrisée, déplaçant radicalement la lecture historique, philosophique ou religieuse que l’on pourrait avoir de la pièce. Le Christ prend des allures de Travolta, dégaine son déhanchement devant une Marie pleine de grâce. Entre multiplication des pains, descente de la croix et Pietà, Herman Diephuis trouve une écriture certes bricolée, mais jouant des codes avec humour et invention.
N. Yokel


D’après J-C. de Herman Diephuis, du 14 au 16 mai à 20h30 au Centre Georges Pompidou, place Georges Pompidou, 75004 Paris. Tel : 01 44 78 12 33.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse