La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien

Cząstki kobiety Une femme en pièces de Kata Wéber, mise en scène de Kornél Mundruczó

Cząstki kobiety Une femme en pièces de Kata Wéber, mise en scène de Kornél Mundruczó - Critique sortie Avignon / 2021 Avignon
Kornél Mundruczó © Maciej Jazwiecki – Agencja Gazeta

Publié le 25 juin 2021 - N° 290

Drame contemporain, Une femme en pièces de Kata Wéber aborde un tabou : la perte d’un enfant. Le Hongrois Kornél Mundruczó met en scène ce texte avec sept acteurs polonais, chargés d’incarner la complexité d’une société.

Avec Cząstki kobiety Une femme en pièces, vous poursuivez votre collaboration de longue date, au cinéma comme au théâtre, avec l’actrice et scénariste Kata Wéber. Quelle place a pour vous cette création dans votre parcours commun ?

Kornél Mundruczó : Kata Wéber et moi avons en effet réalisé ensemble plusieurs films et pièces de théâtre, mais Une femme en pièces est pour moi un peu différent : il s’agit de loin du texte le plus personnel que j’ai pu lire d’elle. Lorsqu’elle est venue à moi avec l’idée de faire quelque chose sur le deuil d’un enfant, elle était si proche de son sujet qu’elle ne pouvait me promettre de réussir à aller jusqu’au bout. Elle est alors partie quelques semaines à Berlin, et est revenue avec cette pièce que vous pouvez maintenant découvrir sur scène.

Le deuil en question est porté par un personnage du nom de Maja. Que représente-t-elle pour vous, et quelles réalités souhaitez-vous explorer à travers elle ?

K.M. : Pour Kata et moi, le sujet central de la pièce est la transmission du trauma d’une génération à l’autre. Comment mettre un terme à cette répétition, nous demandons-nous à travers le personnage de Maya ? Celle-ci est pour nous une véritable héroïne. Elle parvient à trouver son propre chemin dans la douleur et face à la pression que lui fait subir sa famille.

« Le sujet central de la pièce est la transmission du trauma d’une génération à l’autre. »

Une femme en pièces est une production du théâtre de Varsovie TR Warszawa, avec lequel vous collaborez régulièrement. En quoi ce lieu vous intéresse-t-il ?

K.M. : Il est très rare de trouver un théâtre qui vous offre une totale liberté et une grande qualité de travail. En tant que metteur en scène, je suis complètement dépendant des acteurs, et ceux du TR Warszawa sont parmi les meilleurs que l’on puisse rêver. Une femme en pièces a pu y être joué, et y a rencontré un grand succès, une grande compréhension, qui nous ont incités à envoyer la pièce à quelques amis producteurs de cinéma aux États-Unis. C’est de cette façon que nous avons obtenu rapidement les fonds nécessaires pour tourner un film.

La pièce est elle-même très cinématographique…

K.M. : Elle s’ouvre en effet par un film de 45 minutes. Ce choix est lié au fait que nous avions à mettre en scène une naissance, sujet qui ne se prête pas du tout au théâtre. Nous avons opté pour une approche cinématographique que nous avons reprise et prolongée au moment du tournage du film. Car la pièce et le film visent le même objectif : encourager le spectateur à agir librement, dégagé des contraintes sociales.

Propos recueillis par Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Cząstki kobiety Une femme en pièces
du Samedi 17 juillet 2021 au Dimanche 25 juillet 2021

Festival d’Avignon. Gymnase du Lycée Aubanel

à 18h. Relâche le 21 juillet. Tel : 04 90 14 14 14. Durée : 2h30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes