La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Cycle Identité(s)

Cycle Identité(s) - Critique sortie Théâtre Paris Le Carreau du Temple
Afropéennes par Eva Doumbia, l’un des trois spectacles programmés dans le cadre du cycle Identité(s). © P. M. Balthazar

Carreau du Temple / Festival

Le Carreau du Temple propose de découvrir trois spectacles interrogeant l’identité et l’origine, aujourd’hui plurielles. Un voyage nourri de nos différences. 

Métissages esthétiques et ouverture politique peuvent aisément se rejoindre et se fortifier mutuellement à travers la création. La preuve à travers ce cycle de trois spectacles qui interrogent l’interculturalité et l’identité. Réjouissante idée, à l’heure où les mêmes schémas de pensée fascisants et réducteurs frappent autant l’extrême droite qu’une extrême gauche de plus en plus étriquée. Adepte des croisements disciplinaires et des projets innovants, le Carreau du Temple invite donc à découvrir trois projets originaux. Dans One Land many Faces (du 30 janvier au 5 février), Bruno Freyssinet met en scène six artistes aux multiples origines, appelés à vivre ensemble sur un même territoire – une Berlinoise franco-allemande, une Bruxelloise née à Hong Kong, un Basque espagnol, une Britannique du Pays de Galles, un Français d’origine congolaise et une Hongroise de Budapest. Une forme de cabaret en histoires et en chansons  qui interroge l’identité culturelle européenne.

Langue acide

Nus, féroces et anthropophages (du 6 au 9 février) par la Companhia Brasileira de Teatro et le collectif Jakart rassemble une quinzaine d’artistes venus de France et du Brésil, qui invitent à mettre en cause les clichés attachés aux deux nations. Une suite de saynètes piquantes mêle les langues et les expériences, traversant le temps à partir des récits des premiers explorateurs. Inscrite aussi dans le cadre du week-end thématique AFRICAPARIS, la création d’Eva Doumbia Afropéennes (du 13 au 15 et du 21 au 22 février) se fonde sur la langue acide de Léonora Miano – Blues pour Elise et Femme in a City – et met en scène quatre amies parisiennes aujourd’hui, de diverses origines africaines. Sont explorés divers thèmes et registres parfois contradictoires, tels l’émancipation, les racines, la modernité, le poids des traditions, les tracas, la colère, l’humour et même quelques saveurs culinaires. Un théâtre féminin questionnant l’identité féminine aujourd’hui.
Agnès Santi

A propos de l'événement

Cycle Identité(s)
du Vendredi 30 janvier 2015 au Dimanche 22 février 2015
Le Carreau du Temple
4 Rue Eugène Spuller, 75003 Paris, France

Tél : 01 83 81 93 30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre