La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Clinamen Show du Groupe Bekkrell

Clinamen Show du Groupe Bekkrell - Critique sortie Théâtre Paris Le Monfort
Crédit : Massao Macaro Les femmes haut perchées du Clinamen Show.

Conception Groupe Bekkrell

Publié le 22 janvier 2020 - N° 284

C’est d’abord un pari scénographique qui a guidé le groupe Bekkrell vers cette nouvelle création. Un environnement que les artistes parviennent à habiter tout en renouvelant leur approche de l’agrès et en créant un univers troublant.

Des perches qui occupent habituellement le ciel des cages de scène, Fanny Alvarez, Sarah Cosset, Océane Pelpel et Fanny Sintès en ont fait les instruments privilégiés de leur imaginaire galopant. Occupant tous les niveaux de l’espace au fil du spectacle, elles constituent un barreaudage horizontal prompt à soutenir leurs courses, supporter leurs suspensions, emporter leurs corps vers des soulèvements étonnants, jusqu’à parfois les renverser vers des territoires instables. Fini les spécialités de chacune des acrobates ; ici, elles diluent leurs identités techniques dans un « show » qui porte bien son nom, faisant d’elles des actrices autant que des circassiennes au profit d’un spectacle total. Le spectacle est justement au cœur du propos, puisque c’est dans une mise en abyme qu’elles nous plongent : leurs personnages sont eux-mêmes les acrobates du Clinamen Show, sorte de cabaret qui sert de décor à un vrai polar, sur fond de disparitions inquiétantes pour lesquelles une enquêtrice et une journaliste s’affairent. Et le mystère de s’épaissir dans une atmosphère de plus en plus dense, sombre, propice au trouble… Le choix de la narration aurait pu paraître périlleux dans une telle proposition qui mêle les langages artistiques. En dépit d’une histoire qui se déroule de A à Z, la linéarité réserve de belles surprises : des personnages énigmatiques qui rompent le récit, des fausses pistes qui nous embarquent, des changements de décor à vue…

Un jeu de piste mené par des femmes puissantes

La métamorphose est au cœur de ce qui se joue sous nos yeux. De ça, nous sommes prévenus dès le début : « D’autres voix se font entendre, sur d’autres chemins », nous dit-on, alors qu’on nous encourage à « gratter le vernis des certitudes ». Car au final, qui sont ces femmes et quel jeu jouent-elles ? Dans ce gynécée à paillettes, on découvre une étrange communauté qui semble vouloir échapper à quelque chose. S’échapper du guet-apens de la société pour en proposer un autre… A la fois saintes et gorgones, elles proposent de « voir l’invisible et entendre l’inaudible ». Ce sera chose faite, autant avec des scènes glaçantes qu’avec cette séquence qui restera dans les mémoires, où la nudité est affichée de la façon la plus frontale et simple possible, brillamment assumée, avec humour et engagement. La drôlerie qui caractérisait déjà leur première pièce se décale ici, moins légère, mais jamais loin d’une volonté de s’émanciper d’un poids du monde trop lourd pour leurs corps et leurs esprits. Que faire alors de ces catastrophes subies qui changent les trajectoires et nous modifient ? La réponse est dans leur liberté de faire, dans leur euphorie, jamais hystérique, mais au contraire puissamment déliée vers d’autres échappées.

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Clinamen Show du Groupe Bekkrell
du Mardi 25 février 2020 au Samedi 7 mars 2020
Le Monfort
106 rue Brancion, 75015 Paris

à 20h30. Tél. : 01 56 08 33 88. Scène nationale de Dieppe, quai Bérigny, 76374 Dieppe. Le 12 mars 2020 à 20h dans le cadre du Festival Spring. Tél. : 02 35 82 04 43. L’Hexagone, 24 rue des Aiguinards, 38240 Meylan. Les 13 et 14 mai 2020 à 20h. Tél. : 04 76 90 00 45. Spectacle vu au festival CIRCa à Auch.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre