La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Ciel ! Mon placard

Ciel ! Mon placard - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre du Rond Point
Ciel ! Mon placard au Rond-Point. CR : Charlotte Fabre

Théâtre du Rond-Point / Nicole Genovese / Claude Vanessa

Publié le 21 septembre 2015 - N° 236

C’est la révélation de cette rentrée. Ciel ! Mon placard revisite le genre du vaudeville avec énormément d’humour et d’intelligence. A voir !

Ciel ! Mon placard a été créé à la Loge, petit théâtre parisien qui déniche parfois de nouveaux talents. Il est arrivé au Rond-Point précédé d’une très bonne réputation. La déception aurait pu être au rendez-vous, mais le plaisir n’en fut que plus grand. Ce spectacle est réellement une grande réussite, qui tient avant tout à l’écriture de Nicole Genovese, comédienne et auteure formée à l’ESAD. Nicole Genovese adresse ce texte comme un pied de nez à un théâtre public qu’elle juge « homogénéisé ». La véritable subversion consisterait donc pour elle à se lancer dans une entreprise de divertissement dans ce qu’il a de plus méprisé par le bon goût officiel. Ciel ! Mon placard donne ainsi lieu à un pur vaudeville : Dada Courte-en-bière a un amant avec qui elle projette de lécher les vitrines des Galeries, mais son mari veut l’emmener à Rome au chevet de sa mère mourante.  Tout y passe du décorum habituel du boulevard : le télégramme qu’on ne lit pas, le personnel de maison retors, l’amant dans le placard, l’héritage inattendu annoncé par l’inévitable notaire… Tout, et bien davantage encore, car cette version décapée d’Au théâtre ce soir joue aussi dans la parodie, le décalage, l’absurde et même dans l’ombre portée d’une vision politique du genre.

Une liberté à tous crins

Au grand jeu des indices, celui de Dada ne se refuse pas. Le surnom de la femme bourgeoise – interprétée par l’auteure – penche bien évidemment du côté du célèbre mouvement nihiliste. Et le non-sens est effectivement au rendez-vous d’une histoire qui mêle les époques. Un simple exemple : l’amant de Dada a eu un enfant avec un autre homme. Le rire s’aventure donc dans la provocation, également parfois du côté du mauvais goût, témoignant d’une liberté à tous crins. Et l’ensemble est parfaitement tenu. Sens du rythme et de la rupture, détours par des clins d’œil au genre, intermèdes musicaux menés par une burlesque cantatrice finlandaise (à la très belle voix), jeux entre la fiction et le réel… L’humour se décline en une multiplicité de plans qui soutiennent sans faiblir la qualité de l’ensemble. Ciel ! mon placard fourmille d’idées et s’achève dans une scène de reconnaissance où chacun dévoile son identité, qui approfondit dans le rire encore un propos qu’on aurait tort de considérer comme gratuit. Le tout est porté par une distribution de qualité, une bande de comédiens qui se sont rencontrés à l’ESAD, mis en scène par un fake de metteur en scène, Claude Vanessa, dont la véritable identité, individuelle ou multiple, reste à établir. A n’en pas douter, on en reparlera.

Eric Demey

A propos de l'événement

Ciel ! Mon placard
du Dimanche 25 août 2019 au Dimanche 18 octobre 2015
Théâtre du Rond Point
2 Avenue Franklin Delano Roosevelt, 75008 Paris, France

Le dimanche à 15h30. Relâche le lundi. Tel : 01 44 95 98 21. Durée : 1h30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre