La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Battlefield

Battlefield - Critique sortie Théâtre Paris Bouffes du Nord
Battlefield, la nouvelle création de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne aux Bouffes du Nord. Crédit visuel : Pascal Victor

Théâtre des Bouffes du Nord / d’après Jean-Claude Carrière et le Mahabharata / adaptation et mes Peter Brook et Marie-Hélène Estienne

Publié le 21 septembre 2015 - N° 236

Trente ans après sa version fleuve du Mahabharata présentée au Festival d’Avignon, Peter Brook revient au poème sacré de la mythologie hindoue avec Battlefield. Une heure de théâtre d’une simplicité essentielle. Subjuguant.

Lors du Festival d’Avignon 1985, à la Carrière Boulbon, Peter brook s’emparait du Mahabharata à travers une représentation fleuve de neuf heures. Le spectacle a marqué l’histoire du théâtre, révélant à nombre de spectateurs l’existence de cette épopée mythologique (qui passe pour être le plus long poème jamais composé) jusqu’alors peu connue du public français. Aujourd’hui, en collaboration avec Marie-Hélène Estienne, le grand metteur en scène prend l’exact contrepied de la proposition élaborée il y a trente ans. C’est en effet une création d’environ une heure (une heure cinq, le soir de la première) que Peter Brook présente au Théâtre des Bouffes du Nord. Une création d’un dépouillement radical, qui ne revient pas sur la guerre fratricide constituant le cœur du Mahabharata (deux branches d’une même famille se disputent le trône du royaume de Hastinapura), mais s’attache à en mesurer les conséquences et toutes les implications. Se situant après la victoire des Pandavas, Battlefield (champ de bataille, le spectacle est en anglais surtitré) s’arrête sur les millions de cadavres causés par le conflit. Et s’interroge sur les notions de responsabilité, de libre arbitre, de destinée…

Une puissance énigmatique

Sur les notions de vie, aussi, et de mort. Sur les différents niveaux de conscience, d’appréhension du monde, qui orientent l’être humain. Dans l’espace vide du théâtre que Peter Brook a fait renaître au milieu des années 1970, les comédiens Carole Karemera, Jared McNeill, Ery Nzaramba et Sean O’Callaghan (accompagnés par le percussionniste d’origine japonaise Toshi Tsuchitori, dont la présence – tant poétique que musicale – apporte beaucoup à la représentation) se font les passeurs d’une parole à la puissance énigmatique. Comme un condensé de l’art du metteur en scène, Battlefield s’offre à nous dans ce qu’il a de plus simple, de plus épuré, de plus essentiel. Finalement de plus beau. Le résultat est impressionnant. Se déployant à travers une sorte de modestie, qui se conjugue à une grande tranquillité, ce moment de théâtre hors du temps ne donne jamais l’impression de vouloir imposer quoi que ce soit. Il s’adresse à nous sans une seconde chercher à nous brusquer ou nous séduire. Dense. Fluide. Souriant. Sûr de ce qu’il est. En un mot évident.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Battlefield
du Mardi 15 septembre 2015 au Samedi 17 octobre 2015
Bouffes du Nord
37 Boulevard de la Chapelle, 75010 Paris, France

Du mardi au vendredi à 20h30, le samedi à 15h30 et 20h30. Relâche le samedi 19 septembre à 15h30, le samedi 26 septembre à 15h30 et 20h30. Représentation exceptionnelle le dimanche 27 septembre à 20h. Durée de la représentation : 1h05. Tél. : 01 46 07 34 50. www.bouffesdunord.com


Egalement les 10 et 11 décembre 2015 à la Maison de la Culture d'Amiens, les 15 et 16 décembre à La Comète – Scène nationale de Châlons-en-Champagne.


 


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre