La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Entretien

Chewing Gum Silence, création jeune public

Chewing Gum Silence, création jeune public - Critique sortie Jazz / Musiques Pantin La Dynamo de Pantin
© Jean Pascal Retel Antonin Tri Hoang

PANTIN / BANLIEUES BLEUES / A PARTIR DE 6 ANS

Il n’est pas si fréquent qu’un grand festival de jazz international décide de vouer l’une de ses principales créations à une proposition jeune public. Ce sera le cas dans les premiers jours de l’édition 2018 de Banlieues Bleues avec Chewing Gum Silence, conçu par le jeune clarinettiste et saxophoniste Antonin Tri Hoang, 29 ans, devenu pour l’occasion grand ordonnateur de la circulation des mélodies sur terre…

Comment vous est venu le désir de jouer pour des enfants ?

 Antonin Tri Hoang : C’est une commande : le festival Banlieues Bleues me l’a proposé et j’ai accepté immédiatement. Cela m’a paru évident. Je trouve libérateur d’imaginer des choses à destination des enfants, cela m’a tout de suite donné des idées que je n’aurais, je pense, jamais eues sinon.

Quel est le principe de ce spectacle musical ?

A.T. H. : Il y est question des mélodies en général, et des mélodies entêtantes en particulier, les fameux « vers d’oreille ». J’ai décidé de figurer ces entités invisibles et pleines de sens sous forme de petits esprits enfermés dans une multitude de boîtes empilées sur la scène, dont l’ouverture libère le contenu musical. Les trois musiciens sont comme des bibliothécaires, des archivistes qui sont censés classer et distribuer les mélodies du monde, mais qui provoquent bien des accidents par leur maladresse. L’idée est de rendre visibles et palpables tous ces petits bouts d’air et de montrer la musique en train de se faire et de se défaire.  Je mène en parallèle un atelier passionnant avec une classe de CM1 autour de la mélodie. On se pose ensemble plein de questions sur le rôle des mélodies dans nos vies, sur ce qu’elles veulent dire, ce qu’elles transportent.

« Je trouve libérateur d’imaginer des choses à destination des enfants. »

 Vous serez trois sur scène, musicien et comédien à la fois, avec Jeanne Susin (piano) et Thibault Perriard (batterie)…

A.T. H. : En plus d’être des musiciens et compositeurs talentueux, ce sont deux êtres qui fourmillent d’idées et d’énergie. Thibault Perriard a une grande expérience scénique, il a participé aux merveilleux spectacles de Jeanne Candel et Samuel Achache. Jeanne Susin est une jeune musicienne aux talents innombrables qui commencent à peine à se faire entendre. Le spectacle leur appartient, et ce depuis la première fois où je leur en ai parlé. Ils en sont le moteur aussi bien que moi. Chewing Gum Silence se construit avec toutes ces énergies communes, auxquelles on peut ajouter celles de Samuel Achache, qui nous accompagne dans le processus, Raffaëlle Bloch à la scénographie, Carine Gérard à la lumière et Jérémie Kokot au son.

Propos recueillis par Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement

Chewing Gum Silence, création jeune public
du Dimanche 18 mars 2018 au Dimanche 18 mars 2018
La Dynamo de Pantin
9 rue Gabrielle-Josserand, 93500 Pantin

à 16 h. Tél : 01 49 22 10 10. Places : de 5 à 10 €.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques