La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Ce que j’appelle oubli

Ce que j’appelle oubli - Critique sortie Avignon / 2016 Avignon Avignon Off. Théâtre des Halles
Crédit photo : Romain Rouille Légende : Olivier Coyette dans Ce que j’appelle oubli.

Théâtre des Halles / de Laurent Mauvignier / conception et interprétation Olivier Coyette

Publié le 26 juin 2016 - N° 245

S’inspirant librement d’un fait divers survenu à Lyon, en 2009, Laurent Mauvignier nous transporte dans « la banalité de la brutalité ordinaire ». Un monologue interprété par le comédien Olivier Coyette.

Dans Ce que j’appelle oubli* (texte publié, en 2011, aux Editions de Minuit), l’écrivain Laurent Mauvignier ramène à la vie la victime d’un acte de barbarie, lui redonne la parole à travers une longue et unique phrase de soixante pages qui passe du « je » au « il ». Ce drame incompréhensible a eu lieu à Lyon. En décembre 2009. Entré dans un supermarché, un jeune homme se saisit d’une canette de bière dans un rayon, la décapsule et la boit. Quatre vigiles s’emparent alors de lui, l’entraînent à l’arrière du magasin et se mettent à le battre. A le rouer de coups. Ils ne laissent aucune chance à celui qui finira par succomber à ce passage à tabac.

Une interpellation en forme de cri

« Ils vont arrêter de frapper, peut-on lire dans Ce que j’appelle oubli, je vais retrouver mon souffle, ça ne peut pas finir ici, pas maintenant et pourtant il ne pouvait plus respirer ni sentir son corps ni rien entendre, ni voir non plus et il espérait malgré tout, quelque chose en lui répétant, la vie va tenir, encore, elle tient, elle tient toujours ». Cette interpellation en forme de cri, Olivier Coyette se l’approprie au Théâtre des Halles dans la nudité d’un « plein feu ». Les yeux dans les yeux avec le public, le comédien souhaite faire apparaître « la banalité de la brutalité ordinaire et tragique » de ce fait divers. Et, derrière elle, la « force d’espérance » qui surgit du texte de Laurent Mauvignier.

 

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Ce que j’appelle oubli
du Mercredi 6 juillet 2016 au Mercredi 27 juillet 2016
Avignon Off. Théâtre des Halles
Rue du Roi René, 84000 Avignon, France

Chapiteau


à 19h. Relâches les lundis 11,18 et 25. Tél. : 04 32 76 24 51.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes