La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Barbarians

Barbarians - Critique sortie Avignon / 2015 Avignon La Fabrica
Légende : Barbarians, minimaliste et intense. (c) Hofesh Shechter Company. Photo Jake Walters

La FabricA / chor. Hofesh Shechter

Publié le 26 juin 2015 - N° 234

Du rythme, une précision vertigineuse et un regard affuté sur le monde qui nous entoure : Hofesh Shechter présente, pour la première fois en France, la totalité de sa trilogie Barbarians.

L’histoire de Hofesh Shechter est celle d’un parcours fulgurant qui ne cède jamais à la facilité : né en 1975 à Jérusalem, formé à l’Académie de danse et de musique de sa ville natale, le jeune danseur intègre ensuite la Batsheva Dance Company. Il y est interprète sous la direction d’Ohad Naharin, mais se distingue également dans des pièces créées par Wim Vandekeybus, Paul Selwyn-Norton, Tero Saarinen ou Inbal Pinto. Il se forme ainsi au contact de chorégraphes de stature internationale, façonnant peu à peu ce qu’il fera fructifier dans ses propres pièces : une large palette d’organisations motrices et une facilité déconcertante à passer d’un registre gestuel à un autre. À cette dextérité corporelle s’ajoute un sens du rythme rare aujourd’hui : il s’initie aux percussions, notamment à Paris, à l’école de batterie Dante Agostini. Installé au Royaume-Uni, il crée en 2003 Fragments, dans laquelle il signe à la fois la chorégraphie et la musique. Le succès est immédiat : cette première pièce tourne internationalement et remporte le premier prix du concours Diaghilev. Entre 2004 et 2006, il est artiste associé à The Place, haut lieu de la danse contemporaine à Londres ; il y crée notamment Cult et Uprising, cette dernière évoquant les émeutes des banlieues parisiennes en 2005. Sa signature s’instaure dès cette époque : un regard sans complaisance sur la société contemporaine, une urgence à dire et à penser, en corps, la complexité des rapports humains, des luttes de pouvoir et d’identité. En quelques années, il est reconnu comme l’un des chorégraphes les plus stimulants d’outre-Manche. Le public français, qui le découvre à Lyon en 2009, lui réserve un accueil triomphal.

Une chorégraphie qui révèle les interprètes

Avec sa compagnie, fondée en 2008, Hofesh Shechter poursuit ses recherches à la fois chorégraphiques et musicales, avec un succès non démenti. Adepte des investigations approfondies, il n’hésite pas à créer sur le long terme, à composer et recomposer ses œuvres. C’est le cas de Barbarians, dont on découvrira à Avignon la version intégrale, rassemblant trois chorégraphies créées entre avril 2014 et juin 2015. L’interrogation de la musique baroque, qui transparaissait dans ses dernières pièces, s’y déploie au grand jour : la précision mathématique et la vibration intense de la musique religieuse traversent la première partie, avant de céder la place à une musique de Shechter, inspirée de rythmes urbains explosifs. Le plus précieux est sans doute la façon dont cette construction implacable met en lumière chacun des interprètes : portés par cet univers sonore intense et par un cadre scénographique épuré, les danseurs – dont la plupart accompagne le chorégraphe depuis de nombreuses années – se révèlent dans leur puissance collective comme dans leur singularité, fragile et vibrante.

Marie Chavanieux

A propos de l'événement

Barbarians
du Dimanche 12 juillet 2015 au Mercredi 15 juillet 2015
La Fabrica
Rue Paul Achard, 84000 Avignon, France

Festival d’Avignon.


(extra muros). Le 12  juillet à 19h, les 13 et 14 à 15h et 19h, le 15 à 15h. Tél. : 04 90 27 66 50. Durée : 1h30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes