La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Autobiography de Wayne McGregor

Autobiography de Wayne McGregor - Critique sortie Avignon / 2019 Avignon Festival d’Avignon. Cour du Lycée Saint-Joseph
Crédit : Richard Davies Lumières et danse ciselées chez Wayne McGregor

Cour du Lycée Saint Joseph / chor Wayne McGregor

Publié le 23 juin 2019 - N° 278

C’est l’une des grandes figures de la danse outre-Manche, mais ses apparitions se font rares en France. Séance de rattrapage à haute densité dans la cour du Lycée Saint Joseph.

Résident permanent au Sadler’s Wells de Londres où il côtoie le Royal Ballet depuis 2006, Wayne McGregor est l’enfant chéri de la danse en Grande Bretagne – il détient les insignes de Commandeur de l’Ordre de l’Empire Britannique pour services rendus à la danse. Il affirme depuis toujours une danse hautement physique, recherchant la virtuosité aussi bien dans la vitesse que dans la moindre des contorsions. Sa démarche le conduit à multiplier les collaborations avec les autres disciplines, laissant place à la création musicale, visuelle et plastique dans ses œuvres. Artiste touche-à-tout, il travaille en lien avec le cinéma, réalise des clips vidéo, met en scène des opéras, conçoit des installations… Si son travail peut en effet prendre des formes variées, la part audacieuse de sa démarche réside dans le lien qu’il cultive avec la science. Depuis dix ans, auprès de spécialistes en sciences cognitives, il creuse la question du lien entre le corps et l’esprit jusqu’à intégrer des processus de recherche cognitive dans ses chorégraphies.

A chaque soir sa nouvelle danse

Faut-il s’arrêter au titre de cette pièce, créée en 2017 ? Autobiography n’est effectivement pas à considérer comme une variation autour de la vie et de l’œuvre du créateur. Ni comme un condensé ou un melting pot de son travail. Dans un univers puissamment léché par des lumières intenses, dix danseurs vont jouer les transmetteurs du propre code génétique de McGregor, devenu source d’inspiration pour la chorégraphie. Transformant son ADN en danse, il revient sur 23 séquences ou influences de sa vie, comme les 23 paires de chromosomes qui constituent chaque individu. Le challenge pour les danseurs est de taille, puisque leurs combinaisons sont réinventées à chaque nouvelle représentation, pour une performance unique. Sans oublier l’action de la scénographie, qui plaque les corps dans des espaces contraints.

 

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Autobiography de Wayne McGregor
du Jeudi 18 juillet 2019 au Mardi 23 juillet 2019
Festival d’Avignon. Cour du Lycée Saint-Joseph
62 rue des Lices

à 22h, relâche le 21. Tél. : 04 90 14 14 14.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes