La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Critique

« Art. 13 » : Phia Ménard brandit l’arme de l’imaginaire et le pouvoir de la fable

« Art. 13 » : Phia Ménard brandit l’arme de l’imaginaire et le pouvoir de la fable - Critique sortie Danse
Christophe Raynaud de Lage Art. 13 de Phia Ménard, Cie Non Nova 2023.

En tournée / Chorégraphie Phia Ménard

Publié le 20 septembre 2023 - N° 313

Contre les murs et les fils barbelés de l’Europe forteresse, Phia Ménard brandit l’arme de l’imaginaire et le pouvoir de la fable. Une création à méditer.

Art.13. Sous cet énoncé aussi brut que lapidaire, se cache donc, selon Phia Ménard, l’un des articles les moins appliqués de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, qui stipule la liberté totale de circulation et d’installation des personnes, à savoir : « 1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. » « 2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. » L’actualité récente le démontre, une fois de plus, de façon aveuglante. Sur le plateau, un jardin à la française impeccable avec ses haies au cordeau, ses fleurs de lys ajourées dans un gazon rasé de près, et une statue d’un Apollon avec une hache, tandis que s’affiche sur le socle « Art. XIII » puis « Les Nuisibles ». Alors émerge telle une taupe une créature au magnifique masque de bestiole indéterminée – formidable Marion Blondeau –, habillée de vêtements de l’enfance, flanquée d’une peluche qui a souffert. Elle se hisse lentement le long du piédestal, puis prenant de l’assurance s’ébat dans ce jardin paisible où l’ordre règne en maître absolu. Sa gestuelle dégingandée (mais extraordinairement virtuose) issue du classique et du baroque, qui distord toute figure connue, fait apparaître un corps qui ne serait plus unifié et certain – comme celui, si parfait, de la statue – mais improbable et désarticulé.

Politique ou halluciné ?

Et c’est bien là que Phia Ménard organise la rencontre entre sa créature et l’institution qui va venir légiférer sur ce que doit être le “ bon ” corps, le “ bon ” mouvement ou le “ bon sujet ”, comme un catalyseur du corps social et politique. Puisque c’est bien de Loi et de représentation de l’Autre qu’il s’agit. Or, très vite, tout cela va déraper. La hache tombe. La créature rebelle s’en empare et détruit tout ce bel ordonnancement, avant d’être elle-même circonscrite et son animal fétiche écrasé. Une deuxième partie intitulée « Crépuscule » s’ouvre alors. Une deuxième statue avec socle, beaucoup plus imposante que la première, est installée. Une autre (la même ?) créature surgit du gazon. Reprend, peu ou prou, les mêmes mouvements, finit par être engloutie par le monument qu’elle sape de l’intérieur. Elle en profite pour récupérer son lapin un peu aplati. S’ouvre alors une magnifique séquence de traversée du miroir, avec nuages de fumée mauve et éclairages étincelants, où une Alice sous acide aurait réussi à renverser la donne, tandis que l’on entend The White Rabbit de Jefferson Airplane. N’a-t-on plus que le rêve comme antidote à la réalité ?

Agnès Izrine

 

A propos de l'événement

Art. 13
du jeudi 28 septembre 2023 au vendredi 27 octobre 2023

Durée 1h10.


En tournée : La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche le 28/09 ; Actoral, Festival international des arts et des écritures contemporaines, La Criée Marseille, les 6 et 7/10 ; Le Volcan, Scène Nationale du Havre le 19/10 ; CIRCA Auch, Festival du Cirque Actuel du 25 au 27/10 ; Les Quinconces l’Espal, Scène nationale du Mans le 15 /11 ; Espace Malraux, Scène nationale Chambéry Savoie les 10 et 11/01/2024 ; MC93, maison de la culture de Seine-Saint-Denis, Bobigny du 23 au 28/01 ; La Filature, Scène nationale de Mulhouse le 6 /02 ; TANDEM, Scène nationale, Hippodrome de Douai les 20 et 21/02 ; Montpellier Danse, à l’Opéra Comédie le 28 /02 ; Le Lieu Unique, centre de culture contemporaine, Nantes du 7 au 9/03 ; TNB, Centre Européen Théâtral et Chorégraphique, Rennes du 13 au 16/03 ; Les 2 Scènes, scène nationale de Besançon le 20 et 21/03 ; La Comédie de Clermont-Ferrand scène nationale les 28 et 29/03 ; Agora, Pôle Nationale Cirque de Boulazac le 9/04 ; Espace Jéliote, Centre national de la Marionnette Oloron-Sainte-Marie le 12/04.


 


Spectacle vu aux Célestins, Théâtre de Lyon lors de la Biennale de la danse de Lyon 2023


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse