La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Appel du 26 avril

Appel du 26 avril - Critique sortie Théâtre Billom
Bruno Boussagol, fondateur de la compagnie Brut de Béton Production, devant le sarcophage de Tchernobyl. Crédit : DR

Publié le 22 février 2016 - N° 241

La compagnie Brut de Béton Production lance un appel aux citoyens du monde des arts, de la pensée et des sciences pour tenter d’interrompre le cours du processus de contamination radioactive de la planète.

Plus de quatre-vingt noms figurent déjà parmi la liste des premiers signataires (individuels) de l’Appel du 26 avril. Parmi eux, des personnalités du monde du théâtre : Marie-José Mondzain, Robert Abirached, Stéphanie Loïk, Armand Gatti, François Rancillac, Dominique Dolmieu, Hervé Breuil… Des citoyens préoccupés par notre avenir qui, comme Bruno Boussagol, le fondateur de la compagnie Brut de Béton Production, souhaitent être les vecteurs d’une prise de conscience populaire sur les dangers inhérents à la poursuite de l’activité nucléaire. « L’avenir contaminé de la planète par la radioactivité n’est pas une possibilité mais une réalité dont nous pouvons seulement décider d’interrompre le cours, énonce, en préambule, l’appel du 26 avril. L’alternative étant de poursuivre sur cette voie et de nous préparer à de nouveaux accidents statistiquement annoncés ».

Pour une insurrection artistique, scientifique, intellectuelle et populaire

Soixante-dix ans après les bombes lancées sur Hiroshima et Nagasaki, trente ans après l’explosion du réacteur n° 4 de Tchernobyl (le 26 avril 1986), cinq ans après le début de la catastrophe de Fukushima (le 11 mars 2011), c’est donc à la communauté des artistes, des scientifiques et des intellectuels que la compagnie Brut de Béton Production a adressé son appel, afin que du 11 mars au 26 avril de cette année, durant sept semaines, un maximum de textes soient lus ou mis en scène, de films projetés, de photos exposées, d’articles publiés, de débats, de colloques, de conférences organisés… Cela pour qu’un maximum de passeurs – des « individus éclairés de notre temps » – se lèvent, se mettent à parler, favorisant par leur engagement et leur prise de position l’insurrection des consciences contre un avenir contaminé par la pollution radioactive.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Appel du 26 avril

25 rue Carnot, BP 9, 63 160 Billom
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre