La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

16ème édition du Festival MARTO !

16ème édition du Festival MARTO ! - Critique sortie Théâtre
Hôtel de Rive, de Frank Soehnle, programmé au Festival MARTO !. Crédit : DR

Publié le 22 février 2016 - N° 241

C’est l’année du changement pour le Festival MARTO !. Né il y a seize ans, le rendez-vous des arts de la marionnette et du théâtre d’objets quitte les mois d’automne pour rejoindre le printemps. Du 18 mars au 2 avril, dans dix théâtres d’Ile-de-France, des artistes venus de divers pays d’Europe nous ouvriront leurs visions du monde et de l’existence : à travers jeux d’ombres et de masques, bricolages fertiles et savantes manipulations.

En 2016, le Festival MARTO ! continue de prendre de l’ampleur. Vingt spectacles, trente-deux représentations, trois créations, une nuit de la marionnette, des petites formes insolites qui envahissent les vitrines des commerces, une Caravane de l’horreur qui sillonne les territoires pour une représentation gratuite de dix-sept minutes, une conférence-débat sur le thème « marionnette et thérapie », deux spectacles de rue qui jouent à même le bitume… Fondée en 2000 par le Théâtre 71, cette manifestation qui compte aujourd’hui, outre la Scène nationale de Malakoff, neuf lieux partenaires (le Théâtre Firmin-Gémier / La Piscine d’Antony, le Théâtre Victor-Hugo de Bagneux, le Théâtre Jean-Arp de Clamart, le Théâtre des Sources de Fontenay-aux-Roses, le Théâtre de Châtillon, Le Temps des Cerises et la Halle des Epinettes à Issy-les-Moulineaux, l’Espace culturel Robert-Doisneau de Meudon et le Théâtre Bernard-Marie-Koltès de l’Université Paris-Ouest à Nanterre) œuvre ainsi, depuis quinze ans, à mettre en avant les arts de la marionnette et de la manipulation. A travers la pluralité de leurs formes, de leurs sensibilités et de leurs techniques.

« Donner quelques lettres de noblesse aux accidents… »

« Voici ce qui nous plaît, déclarent les membres de la compagnie Les ateliers du spectacle, qui présentent T de n-1, une création sur le mystère reliant l’homme, les choses et les mathématiques : donner un corps et une voix à ceux qui n’en ont pas d’habitude (certains mots, des objets, des machines, quelques idées…), renverser quelques arrangements convenus entre les causes et les effets, donner quelques lettres de noblesse aux accidents, malentendus des faits, conséquences improbables… » Voilà qui pourrait, sans doute, servir de ligne directrice à pas mal de propositions présentées lors de cette 16ème édition de MARTO ! : de la relecture de Macbeth créée par la Britannique Colette Garrigan (Lady Macbeth, la Reine d’Ecosse) à la réflexion sur le passé et le présent à laquelle nous convie la Russe Polina Borisova (Skazka), en passant par l’hommage rendu par l’Allemand Frank Soehnle à Alberto Giacometti (Hôtel de rive), par l’adaptation d’une nouvelle de George Orwell par la compagnie slovène le Ljubljana Puppet Theatre (La Ferme des Animaux) ou par la création, sur des textes d’Henry Bauchau, de la Française Elise Vigneron (Anywhere)… Des propositions pour adultes, adolescents ou enfants, qui empruntent les voies de formes théâtrales inventives, bricolées et poétiques.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

16ème édition du Festival MARTO !


Détails des spectacles et des lieux de représentations sur www.festivalmarto.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre