La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

A bien y réfléchir, et puisque vous soulevez la question, il faudra quand même trouver un titre un peu plus percutant

A bien y réfléchir, et puisque vous soulevez la question, il faudra quand même trouver un titre un peu plus percutant - Critique sortie Théâtre Paris Grande Halle de la Villette
Les 26000 couverts réunis dans A bien y réfléchir... CR : Christophe Raynaud de Lage

Grande Halle de la Villette / Écriture collective/ mes Philippe Nicolle

Publié le 26 avril 2016 - N° 243

L’idée n’est pas neuve et masque parfois un manque d’inspiration. Mais faire spectacle à partir d’un vrai-faux work in progress tourne avec les 26000 couverts à la franche réussite.

Voilà une performance qui pourrait vous réconcilier avec le métathéâtre, la mise en abyme et tous ces procédés consistant à prendre pour objet de spectacle le processus de création. Dans A bien y réfléchir…, le spectateur est supposé se retrouver face à une répétition publique. En ouverture, la chargée de communication du lieu remercie les spectateurs de leur venue, présente les prochains rendez-vous de la saison et l’étape de travail que va présenter la troupe des 26000 couverts qui vient d’être accueillie en résidence. Un temps, on se demande à quel point cela est vrai, ou si l’on est déjà lancé dans le spectacle. A partir de là se déploie un faux work in progress, une fictionnelle sortie de résidence sur la route d’un spectacle de rue que préparerait la compagnie et qui aurait pour thématique la mort. Drôle d’idée et idée drôle. On ne présente plus les 26000 couverts, mais on se rappelle alors que la compagnie est issue des arts de la rue et qu’elle s’est fait une spécialité de ces performances à cheval entre réalité et fiction. Sur scène donc, les acteurs-personnages de cet imaginaire futur spectacle de rue présentent les scènes qui ont résulté de leurs supposées deux semaines de travail en résidence, émaillées bien entendu d’actions culturelles auprès du public local.

Un art absolument maîtrisé

Un tel dispositif sert parfois à masquer une absence d’idées, ou un propos éparpillé que cet artifice rassemble. Mais rien de tout cela ici. L’ensemble est tenu et conduit le spectateur de surprise en surprise, de fausse fin en fausse fin, à la recherche notamment du vrai metteur en scène. Alternent scènes burlesques, parodiques et réalistes. On arpente les problématiques de la création, de l’écriture collective, de la mise en scène avec, en toile de fond, cette fameuse thématique de la mort. Sérieux et drôle à la fois, sensible, simple et ingénieux, A bien y réfléchir… connaît un ou deux passages plus faibles dans sa première moitié mais dans la seconde partie emporte une adhésion sans faille. Est-ce le souffle de la rue ? Ici, on semble ne pas se prendre au sérieux, on partage équitablement le plateau et le processus de création, on multiplie les registres de jeu, on traverse sans encombre des univers dépareillés et on a, au final, un art absolument maîtrisé du plateau.

Eric Demey

A propos de l'événement

A bien y réfléchir, et puisque vous soulevez la question, il faudra quand même trouver un titre un peu plus percutant
du Lundi 30 mai 2016 au Jeudi 9 juin 2016
Grande Halle de la Villette
211 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris, France

à 19h30, tous les jours sauf le dimanche. Tel : 01 40 03 75 75. Durée : 2 heures. Spectacle vu à L'Onde à Vélizy-Villacoublay.


 


Du 10 au 12 mai au CDN de Normandie à Mont-Saint-Aignan. Tel : 02 35 03 29 78. Les 18 et 19 mai à l'Agora d'Evry. Tel : 01 60 91 65 65. Le 21 mai à La Norville. Tel : 01 64 90 93 72. Les 1 et 2 juillet à Pronomade(s). Tel : 05 61 79 95 50. Du 27 septembre au 8 octobre au Théâtre Dijon Bourgogne. Tel : 03 80 30 12 12. Du 11 au 14 octobre aux Scènes du Jura à Lons-le-Saunier. Tel : 03 84 86 03 03.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre