Théâtre - Festival

Festival Les Singuliers

Heroes, Prélude par Radhouane El Meddeb. © Agathe Poupeney

Le CENTQUATRE / Festival

Première édition d’un festival qui conforte l’identité artistique indisciplinée et innovante du CENTQUATRE et met en lumière des artistes atypiques associés au lieu. 

Le CENTQUATRE  soutient la création et l’émergence de formes d’art innovantes, ainsi que la pratique artistique et les échanges entre artistes, spectateurs, associations… C’est donc en toute logique que ce festival a pour mission d’éclairer des démarches artistiques singulières d’artistes associés au lieu. En ouverture, Antoine Defoort, un talent reconnu, co-fondateur avec Halory Goerger et Julien Fournet de L’Amicale de Production (Germinal, qu’il a co-réalisé avec Halory Goerger, a connu un succès considérable). Il a concocté Un faible degré d’originalité, une conférence-spectacle exposant la rocambolesque histoire des droits d’auteur du XVème siècle à nos jours, une sorte de causerie rigoureuse et documentée, burlesque et palpitante, délaissant à l’occasion l’aspect juridique pour s’autoriser quelques digressions, décalages et loufoqueries.« Issues des arts visuels et des sciences politiques », aalliicceelleessccaannnnee&ssoonniiaaddeerrzzyyppoollsskkii proposent quant à elles une conférence-performance utilisant divers textes et supports visuels, conférence qui s’aventure aux confins de l’absurde, fondée sur l’eldorado de l’égalité que représente… la collection “Que sais-je ?“ – 128 pages quel que soit le thème traité pour un prix de 9 euros. Le titre du spectacle est : aléatoire.

Des esthétiques inattendues

Radhouane El Meddeb présente Heroes, Prélude, qu’il a créé au Panthéon en avril 2015 avec de jeunes danseurs qui venaient répéter au CENTQUATRE et qu’il a repérés. Amateurs de hip hop, popping, breakdance, danse indienne…, tous passionnés et profondément engagés dans leur pratique, ils mêlent leurs énergies et leurs talents dans une chorégraphie qui transcende la prouesse. « L’enjeu de ce projet est d’explorer avec eux la façon dont la danse elle-même peut contenir du rêve, contenir de la pensée. C’est donc un travail sur l’émotion et sur le sens de la danse que nous avons fait. » confie le chorégraphe (La Terrasse n° 232). Enfin, Emily Loizeau rend hommage à Lou Reed, « prince de la nuit et des ténèbres » selon Warhol, à travers un concert immersif où elle reprend certaines de ses plus belles chansons, en alternance avec des textes choisis et lus par la comédienne Julie-Anne Roth.

Agnès Santi

A propos de l'événement

Festival Les Singuliers
du Jeudi 1 octobre 2015 au Samedi 10 octobre 2015
Le Centquatre
104 Rue d'Aubervilliers, 75019 Paris, France

Tél : 01 53 35 50 01.  


Mots-clefs :,

A lire aussi sur La Terrasse

Théâtre - Entretien

Le Réformateur

Après deux premières versions conçues en 1991 [...]

Le Réformateur : En savoir plus
Théâtre - Agenda

Le Révizor

Les membres du collectif VdP, mis en scène [...]

Le Révizor : En savoir plus