La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Critique

Violet

Violet - Critique sortie Danse
Crédit : Chris van der Burgh Légende : Jusqu’à l’épuisement, les danseurs de Meg Stuart ne ménagent pas leurs efforts.

Publié le 10 novembre 2011 - N° 192

La dernière pièce de Meg Stuart, est, comme sa couleur, un spectacle en demi-teinte, qui se partage entre vide et haute tension.

Violet est la deuxième pièce que Meg Stuart présentait au Festival d’Avignon. Dans la première, Forgeries, Love, and Other Matters, elle centrait son travail sur l’étrange personnage campé par Benoît Lachambre, dans un univers bucolique très étonnant. Ici, il semble qu’elle ait pris l’exact contrepied : une pièce de groupe, qu’aucune individualité ne guide, mue par l’abstraction du geste, avec une seule et simple ligne dramaturgique : celle d’une progression qui va conduire le mouvement et le son dans une intense progression, jusqu’à l’insupportable, voire l’épuisement. Les cinq danseurs, dès lors que commence le spectacle, restent ensemble sur le plateau jusqu’à la fin. Ils commencent leur transformation par un imperceptible mouvement, à mesure que grandit une note de musique, d’abord ligne claire, puis sonorité abrupte jouée par Brendan Dougherty qui emplira tout l’espace. Tout l’enjeu de la danse consistera alors à exister face à ce débordement de son, modéré à l’envi par le spectateur via les bouchons d’oreilles distribués à l’entrée. Meg Stuart choisit d’inscrire dans les corps des états intimes et puissants, de les diluer dans le temps de la pièce, et de les faire cohabiter indépendamment les uns des autres, dans l’énergie brute. Construction complexe où personne ne se touche, la pièce joue sur la tension du spectateur, à la limite de le lâcher en route. Belle scène enfin où les danseurs rejoignent le sol, esquissent une tentative de collectif, pour exister dans la furie d’un geste porté à bout.
 
Nathalie Yokel


Violet, de Meg Stuart, du 16 au 19 novembre à 20h30, au Centre Pompidou, place Georges Pompidou, 75004 Paris. Tel : 01 44 78 12 33. Spectacle vu au Festival d’Avignon.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse