La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Un beau matin, Aladin

Un beau matin, Aladin - Critique sortie Théâtre Clamart Théâtre Jean Arp
L’univers coloré du Théâtre Forman. Crédit photo : Irena Vodakova

Théâtre Jean Arp / Adaptation Agnès Sourdillon / réalisation Matej Forman

Publié le 26 novembre 2013 - N° 215

L’envoûtante Agnès Sourdillon nous entraîne dans la magie des contes des Mille et une nuits.

« Comme toujours au théâtre, la lune est pleine. Dehors, au fond des bois, elle fait briller des silex que plus personne ne voit. Mais ici, il suffit de plonger la salle dans le noir et d’envoyer par là un peu de brouillard pour que les histoires renaissent. » glisse Agnès Sourdillon de sa voix si singulière, qui semble frotter les mots comme un caillou brûlant pour en exhaler les tonalités profondes. Et c’est tout un monde qu’elle fera surgir du flot de ses paroles. Comme Schéhérazade sut inventer de captivantes histoires pour suspendre à l’aube le coup fatal du Sultan Shahrayar, qui, en représailles de l’infidélité d’une première épouse, avait décidé de faire exécuter chaque matin la vierge épousée la veille. Conteuse espiègle, elle effeuille de drôle de questions qu’elle sème en l’air avant de larguer les amarres vers les rêves lointains et de s’enfoncer entre les pages des Mille et une nuits. C’est sur les aventures d’Aladin ou la lampe magique qu’elle s’attarde, bien qu’elles ne figurent dans pas dans les manuscrits originaux.

Artisanat de la scène

Peu de livres libèrent autant d’imaginaires que ce recueil de contes persans. A son évocation surgissent des myriades d’images brodées de fantasmes, des féeries lovées dans des caresses de soie, des bouffées de désirs et de peurs ensorcelés. Maîtrisant à merveille l’artisanat de la scène et le cabaret forain, le metteur en scène tchèque Matej Forman a conçu, avec son équipe du Théâtre Forman, l’écrin coloré où prennent vie les péripéties du jeune Aladin, qui, de pauvre hère, devient prince fortuné grâce au bon génie de sa lampe magique et gagne le cœur de l’éblouissante Badroulboudour, fille du roi. Marionnettes, jeux d’ombres, voiles enluminés, palais miniatures, animaux géants et comédiens-manipulateurs fabriquent à vue l’illusion, suivant le récit conté par Agnès Sourdillon. Par leurs artifices habilement combinés, ils nous emportent avec ravissement en terres d’enfance.

Gwénola David

A propos de l'événement

Un beau matin, Aladin
du Mardi 18 décembre 2012 au Samedi 17 mai 2014
Théâtre Jean Arp
22 rue Paul Vaillant Couturier, 92140 Clamart.
Du 18 au 24 décembre 2013, à 20h30, le jeudi à 19h30, dimanche et lundi à 15h, mardi à 14h. Tél. : 01 41 90 17 02. Théâtre de l’Ouest Parisien (Boulogne-Billancourt) les 8 et 9 février 2014 ; TGP (Saint-Denis) du 14 au 17 mai 2014. Spectacle vu au Théâtre de la Commune. Durée : 1h.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre