Théâtre - Critique

Tristesse et joie dans la vie des girafes

© Jeanne Roualet Un malicieux périple initiatique mis en scène par Thomas Quillardet sur un texte de Tiago Rodrigues.

Le Monfort Théâtre / texte de Tiago Rodrigues / traduction et mes Thomas Quillardet

Thomas Quillardet met en scène le voyage initiatique de Girafe, petite fille de 9 ans, une fable imaginée par Tiago Rodrigues dans les rues de Lisbonne en crise. A la croisée de l’intime et du collectif, du rêve et du réel, le périple déploie un théâtre inventif, astucieux et touchant. Pour petits et grands.  

C’est à un voyage singulier que convie Girafe, un voyage à hauteur d’enfant qui cherche à comprendre le monde et à le corriger grâce à ses infinies capacités d’imagination. A la manière de Mowgli découvrant la jungle ou d’Alice explorant le Pays des merveilles, la petite Girafe – ainsi nommée par sa maman à cause de sa grande taille – s’aventure dans un voyage initiatique riche en rebondissements et en rencontres fantastiques. Grande ou petite, optimiste ou pessimiste : il n’est pas facile pour une enfant – ni d’ailleurs pour un adulte – de savoir comment regarder le monde et comment l’affronter lorsqu’on constate qu’il ne tourne pas rond. Ponctuée de trouvailles scéniques, de jeux d’ombres et d’échelles, la mise en scène concrétise à merveille les enjeux, dans un monde pétri d’oppositions entre joie et tristesse. Très débrouillarde malgré ses 9 ans, Girafe traverse une épreuve terrible : elle a récemment perdu sa maman, qui était écrivain. C’est elle sans doute qui lui a légué le goût des mots et des définitions qui la caractérise et la transforme parfois en conférencière ingénue : elle s’efforce de construire son propre dictionnaire et tente de combler les vides, accompagnée par Judy Garland, un ours en peluche mal léché capable de lâcher à répétition des bordées de gros mots.

Eloge de la résistance à la fatalité

Girafe vit avec son père, artiste au chômage ; si elle décide de fuguer dans Lisbonne, c’est dans le but de trouver les 53507 euros qui lui permettront de bénéficier d’un abonnement à vie à Discovery Channel. Elle doute de l’entreprise, tout en étant emplie de cette détermination entière dont sont capables les enfants. Très vite, elle constate à quel point le besoin d’argent s’avère très difficile à satisfaire dans la jungle de la ville, où sévit une profonde crise économique et où les banques trouvent toujours des solutions pour les autres. La pièce, qui aborde des sujets graves et conjugue drame intime et enjeux économiques ou politiques, s’adresse autant aux enfants qu’à leurs parents, à des niveaux différents. Là aussi les contrastes jouent et résonnent entre eux, et peuvent susciter de féconds dialogues entre générations, notamment sur les « choses importantes ». Celles par exemple qu’évoque Anton Tchekhov, en train de ramer tranquillement dans son canoë gonflable. Peut-on rêver meilleure rencontre pour en savoir un peu plus sur l’écriture ? Et peut-être même sur la vie ? La mise en scène de Thomas Quillardet, à la fois économe dans ses moyens, astucieuse et inventive, sert formidablement le texte de Tiago Rodrigues. Les comédiens Maloue Fourdrinier, Marc Berman, Christophe Garcia, Jean-Toussaint Bernard forment une équipe irrésistible. Véritablement un spectacle tout public, parce qu’en fin de compte il faut bien avouer qu’on grandit à tout âge…

Agnès Santi

A propos de l'événement

Tristesse et joie dans la vie des girafes
du Mardi 28 novembre 2017 au Samedi 9 décembre 2017
Le Monfort Théâtre
106 Rue Brancion, 75015 Paris, France

à 19h30. Tél : 01 56 08 33 88. Spectacle vu à la Chapelle des Pénitents Blancs lors du Festival d’Avignon en juillet 2017. A partir de 10 ans. Durée : 1h20.


Egalement le 11 janvier 2018 au Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi. Les 19 et 20 au Trident à Cherbourg. Le 26 à la Scène nationale d’Aubusson. Les 29 et 30 au Théâtre de Vanves.


Mots-clefs :, ,

A lire aussi sur La Terrasse

Théâtre - Gros Plan

Santa madera

Inspirés par un rituel sud-américain, Juan [...]

Santa madera : En savoir plus

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction