La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Entretien Marie-Ève Signeyrole

Triptyque Puccini

Triptyque Puccini - Critique sortie Classique / Opéra Montpellier Opéra Comédie
Légende : Marie-Ève Signeyrole met en scène Il Tabarro de Puccini et Royal Palace de Weill à Montpellier. DR

PUCCINI / OPERA DE MONTPELLIER

Publié le 25 septembre 2015 - N° 236

Accueillie en résidence à l’Opéra de Montpellier avec son équipe artistique (dont le scénographe Fabien Teigné), la metteuse en scène Marie-Ève Signeyrole signera sur trois ans la production du « triptyque » de Puccini, couplé à trois autres ouvrages du xxe siècle.

Qu’est-ce qui a guidé ce choix d’une production du Triptyque sur trois saisons ?

Marie-Ève Signeyrole : C’est une décision que Valérie Chevalier, directrice de l’Opéra de Montpellier, a prise, en premier lieu pour étaler le coût d’une distribution vocale très lourde et qui ne peut se modeler sur les trois ouvrages. De plus, ces trois opéras en un acte se font un peu concurrence, et il nous a semblé plus intéressant de les mettre en résonance avec d’autres œuvres.

Pour faire pendant à Il Tabarro, vous avez retenu un opéra peu connu de Kurt Weill, Royal Palace.

M.-E. S. : Le choix des trois ouvrages a été longuement discuté avec Valérie Chevalier, qui connaît bien mon travail et l’univers de notre équipe. Royal Palace, comme Il Tabarro, est empreint de musiques populaires ; c’est un opéra qui s’inscrit dans la continuité du vérisme. D’un point de vue dramaturgique, la confrontation des deux ouvrages ouvre de nombreuses perspectives : tous deux montrent un personnage féminin entre plusieurs hommes, ce qui invite à traiter de l’émancipation de la femme à cette époque. Dans les deux cas, nous avons aussi affaire à des personnages immobiles qui ont un grand désir de mobilité, de fuite.

« La confrontation de deux ouvrages ouvre de nombreuses perspectives »

Y aura-t-il une continuité dans la scénographie sur les trois années ?

M.-E. S. : Pour le public, au moment de la représentation, la mise en regard de deux ouvrages a plus de sens que la mise en perspective de notre travail sur trois ans. Cela dit, nous sommes partis d’une idée scénographique simple autour de trois éléments : l’eau – présente dans Il Tabarro et Royal Palace –, l’air et la terre.

 

Propos recueillis par Jean-Guillaume Lebrun

A propos de l'événement

Triptyque Puccini
du Vendredi 10 juin 2016 au Jeudi 16 juin 2016
Opéra Comédie
11 Boulevard Victor Hugo, 34000 Montpellier, France

Les 10, 14 et 16 juin à 20h, dimanche 12 juin à 15h.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra