La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Tratando de hacer una obra que cambie el mundo (el delirio final de los ultimos romanticos)

Tratando de hacer una obra que cambie el mundo (el delirio final de los ultimos romanticos) - Critique sortie Théâtre Montreuil Nouveau Théâtre de Montreuil
Tratando de hacer una obra que cambie el mundo, au Nouveau Théâtre de Montreuil. Crédit visuel : Rodrigo Orozco

Nouveau Théâtre de Montreuil / de la compagnie La Re-sentida / mes Marco Layera

Publié le 25 septembre 2014 - N° 224

Après un passage au Festival d’Avignon, en juillet dernier, la compagnie chilienne La Re-sentida donne un nouveau rendez-vous au public français. Au Nouveau Théâtre de Montreuil.

C’était au Cloître des Carmes, lors de la dernière édition du Festival d’Avignon. Certains d’entre nous découvraient une jeune compagnie chilienne (la compagnie La Re-sentida, fondée en 2007) venue présenter une mise en perspective citoyenne de l’histoire de son pays : La Imaginación del futuro. Aujourd’hui, c’est un autre spectacle (créé en 2010) que le metteur en scène Marco Layera propose sur le grand plateau du Nouveau Théâtre de Montreuil. Intitulé Tratando de hacer una obra que cambie el mundo (En essayant de créer une œuvre qui change le monde), sous-titré el delirio final de los ultimos romanticos (le délire ultime des derniers romantiques), cette comédie tranchante fait preuve d’un même désir de donner corps à une représentation impertinente, explosive, profondément politique. Cela en se posant la question de l’utilité du théâtre, en livrant « une critique à l’acide des artistes et de nos sociétés capitalistes mondialisées ».

La fonction subversive du théâtre

Le théâtre est-il uniquement là pour provoquer des applaudissement ? Quel est le rôle de l’artiste ? Quel type de créations est-il susceptible, aujourd’hui, de mettre en branle la société, en étant le point de départ d’un véritable changement ? Telles sont les questions auxquelles tentent d’apporter des réponses les membres de la compagnie La Re-sentida, dans un spectacle mettant en scène un groupe de cinq artistes révolutionnaires qui s’enferment dans une cave pour écrire une pièce capable de faire bouger le monde. « Mon défi est de faire en sorte que le théâtre retrouve sa fonction subversive, déclare Marco Layera. Je voudrais que la scène soit un champ de bataille, un espace où l’on puisse questionner la réalité, amener une réflexion. » Interprétant leurs propres rôles, les comédiens chiliens se lancent dans une représentation faite d’humour corrosif et d’autodérision. Pour tracer la voie d’un théâtre puissant, libre et autonome.     

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Tratando de hacer una obra que cambie el mundo (el delirio final de los ultimos romanticos)
du Jeudi 2 octobre 2014 au Vendredi 28 novembre 2014
Nouveau Théâtre de Montreuil
63 Rue Victor Hugo, 93100 Montreuil, France

Les mardis et jeudis à 19h30 ; les lundis, mercredis, vendredis et samedis à 20h30 ; les dimanches à 17h. Relâches le dimanche 5, le mercredi 8 et le lundi 13. Spectacle en espagnol, surtitré en français, programmé en partenariat avec le Théâtre de la Ville. Durée de la représentation : 1h25. Tél. : 01 48 70 48 90. www.nouveau-theatre-montreuil.com. Egalement les 7 et 8 novembre 2014 au Théâtre Paul-Eluard de Choisy-le-Roi, le 19 novembre au Théâtre d’Arras, le 25 novembre au Théâtre Les Treize Arches à Brive, le 28 novembre au Théâtre La Rampe à Echirolles.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre