La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Têtes rondes et têtes pointues

Têtes rondes et têtes pointues - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Anne Nordmann Légende photo : Christophe Rauck offre un Brecht maîtrisé et subtil.

Publié le 10 février 2011 - N° 185

Christophe Rauck met en scène les aventures des Tchouques et des Tchiches avec une inventivité et un brio qui transforment la fable en un livre à système original, beau, ludique et très efficace !

Les surprises qui jaillissent des livres à systèmes font toujours la joie de leurs lecteurs qui s’amusent à découvrir et à déployer les dimensions cachées de l’histoire racontée. L’excellente idée de Christophe Rauck, dans sa mise en scène de Têtes rondes et têtes pointues, est de jouer scéniquement des possibilités de ce procédé. Il illustre ainsi, de manière métaphorique, le sens du propos de Brecht : derrière les apparences sociales se cache un système idéologique à révéler et décoder. Les conflits entre les races servent à dissimuler la lutte des classes et la vraie différence entre les hommes, comme le dit le directeur du théâtre dans le prologue de la pièce, « c’est la différence entre les riches et les pauvres ». En prenant le parti de la fable, en faisant apparaître comme par magie les différentes étapes de l’intrigue de derrière des panneaux mobiles, en renonçant à l’actualisation politique et à la lourdeur démonstrative appuyée, Christophe Rauck suggère sans expliquer. Le sens de la pièce s’impose d’autant mieux qu’on a renoncé à la gravité de la machinerie didactique au profit de l’inventivité de la machinerie théâtrale. La qualité du travail scénographique de Jean-Marc Stehlé et Catherine Rankl, les belles lumières d’Olivier Oudiou, l’efficacité évocatrice des costumes de Coralie Sanvoisin et des masques et coiffures de Judith Dubois sont à saluer : ce spectacle présente une créativité artistique remarquablement unifiée.
 
Belle intelligence du texte et de la scène
 
Le pays du Yahoo est au bord de la faillite à cause de la surproduction de blé. Les loyers et le fermage étranglent les métayers qui se révoltent sous l’étendard de la Faucille. Pour mater la sédition, l’Etat, manipulé par les propriétaires terriens, confie le pouvoir à Ibérine, qui divise le peuple en têtes rondes et têtes pointues et transforme les seconds en boucs émissaires de la colère populaire. Pendant que les pauvres se déchirent entre eux, les riches continuent à prospérer et tirent les marrons du feu, attisé par le tyranneau pyromane. Brecht est d’un marxisme on ne peut plus orthodoxe dans cette pièce et sa pédagogie sociale des plus explicites… Toute mise en scène qui chercherait à en appuyer scéniquement les effets sombrerait dans la caricature. C’est pourquoi, le contrepied choisi par Christophe Rauck est sacrément malin et diaboliquement efficace. En insistant sur l’aspect carnavalesque et ludique de la pièce, il se révèle expert en distanciation et fin lecteur politique. La mise en scène est servie par des comédiens virevoltants et hyper talentueux qui réussissent à donner une belle intensité dramatique à leurs personnages. Les masques, qui montrent que le théâtre social n’est qu’affaire de costumes, forcent ceux qui les portent à déployer un jeu précis, au chromatisme psychologique contrasté. L’ensemble compose un spectacle en tous points réussi, pensé, réglé et interprété.
 
Catherine Robert


Têtes rondes et têtes pointues, de Bertolt Brecht ; traduction d’Eloi Recoing et Ruth Orthmann ; mise en scène de Christophe Rauck. Du 10 janvier au 6 février 2011. Lundi, jeudi, vendredi à 19h30 ; samedi à 18h ; dimanche à 16h. TGP-CDN de Saint-Denis, 59, boulevard Jules-Guesde, 93200 Saint-Denis. Réservations au 01 48 13 70 00. Durée : 2h45. En tournée : du 15 au 20 février au Théâtre national de Toulouse – Midi-Pyrénées ; du 5 au 15 avril au Théâtre du Nord ; le 29 avril au Théâtre Jean-Vilar de Suresnes ; du 3 au 7 mai à La Filature – scène nationale de Mulhouse.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre