La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Tarquin d’Aram Kebadjian, mis en scène par Jeanne Candel

Tarquin d’Aram Kebadjian, mis en scène par Jeanne Candel - Critique sortie Théâtre Montreuil Nouveau Théâtre de Montreuil
© Jean-Louis Fernandez Jeanne Candel

d’Aram Kebadjian / mes Jeanne Candel

Publié le 2 septembre 2019 - N° 279

Jeanne Candel met en scène un drame lyrique autour de la figure du mal. Entre intrigue policière et humour absurde, un spectacle musical avec cinq acteurs-chanteurs et un quatuor d’acteurs-musiciens.

C’est devenu sa marque de fabrique : Jeanne Candel mêle intimement texte et musique dans ses spectacles. Si elle recourt volontiers à des chefs-d’œuvre de la littérature – c’était le cas par exemple de La Chute de la maison, en 2017, d’après des nouvelles d’Edgar Allan Poe, ou de L’Oreille de Denys, d’après le récit de Cicéron –, elle sait aussi se servir de matrices musicales pour ses créations : ainsi de Demi-Véronique en 2018 à partir de la Cinquième symphonie de Mahler, ou de Crocodile trompeur / Didon et Énée d’après l’opéra de Purcell. Pour sa nouvelle création, elle s’associe à l’écrivain contemporain Aram Kebadjian qui signe le livret, tout en empruntant au baroque, notamment à la cantate La Lucrezia de Haendel, mais aussi aux traditions populaires sud-américaines.

Intrigue policière et images mentales

Dirigé par Florent Hubert, son complice depuis Le Crocodile trompeur / Didon et Enée, ce « drame lyrique pour chanteurs, comédiens et orchestre de salle de bain » nous embarque en Amérique latine, dans un espace énigmatique hanté par le général Tarquin, emblème des tyrans d’hier et d’aujourd’hui. La forme de l’intrigue policière – un juge mène une enquête pour localiser le criminel – n’empêche pas la coexistence d’un univers plus fantaisiste né des images mentales de Marta, une chanteuse de tango dont le destin a croisé un jour celui de Tarquin. Avec cinq acteurs-chanteurs et quatre acteurs-musiciens jouant de l’accordéon, du violon, du violoncelle et de la clarinette, le spectacle de la nouvelle directrice du Théâtre de l’Aquarium est teinté d’humour absurde et de légèreté malgré une réflexion sur la complexité du mal.

 Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Tarquin d’Aram Kebadjian, mis en scène par Jeanne Candel
du Vendredi 20 septembre 2019 au Dimanche 6 octobre 2019
Nouveau Théâtre de Montreuil
10 place Jean-Jaurès, 93100 Montreuil

Mardi, mercredi, vendredi à 20h, samedi à 18h, dimanche à 17h. Relâche les lundis et jeudis. Tél. : 01 48 70 48 90. Durée estimée : 1h45.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre