La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Swift

Swift - Critique sortie Théâtre
Légende photo : Les deux trublions de Swift, caustiques et virevoltants.

Publié le 10 décembre 2007

Deux comédiens, auteurs, compositeurs et interprètes pour un spectacle hétéroclite et joyeux qui fait feu de tout bois.

Ils avouent s’être rencontrés autour d’un baby-foot… On fait plus romantique, certes, mais guère plus adéquat si l’on cherche un partenaire qui sache efficacement relancer la balle et faire rebondir le jeu… A cet égard, Adrien Antoine et Christophe Lemoine se sont trouvés, ont conjugué leurs talents et mènent avec un abattage déluré leur spectacle musical, alternant pochades humoristiques et chansons poétiques avec décontraction et allant. Mêlant émotions, traits d’esprit et sketches jouant d’une fausse distanciation, les deux compères composent un spectacle sympathique où s’équilibrent assez bien le chant et le jeu. A force de rire de tout et d’épuiser toute la palette de leur talent d’imitateurs et de pasticheurs, ils ont parfois un peu tendance à diluer l’émotion entre posture de potaches et retenue de dandys, mais le talent est indéniable, les voix sont bien posées et l’interprétation est impeccable.
 
Une légèreté qui fait mouche
 
Des angoisses de la Sécu à celles de la mort, des ballades sur Les petits soucis d’un quotidien où les rêves s’invitent en douce aux chansons d’amour plaisamment simples comme l’évidence qui fait rimer Julie et jolie, des délires sud-américains où un couvre-lit se transforme en poncho andain à un hommage au Far West, Adrien Antoine et Christophe Lemoine lancent un salut subliminal à Brel en égratignant Aragon au passage, s’inscrivent dans la veine d’une chanson française décomplexée, rétive aux mièvreries et à la langueur de l’époque, qui n’est pas sans rappeler le meilleur du cabaret quand il sait se faire goguenard. La légèreté pince-sans-rire des deux artistes est efficace et leur prestation constitue un agréable bol d’air et l’occasion d’une plaisante soirée.
 
Catherine Robert


Swift, écrit et interprété par Adrien Antoine et Christophe Lemoine. Du 13 novembre au 22 décembre 2007. Du mardi au samedi à 20h. Théâtre Les Déchargeurs, 3, rue des Déchargeurs, 75001 Paris. Réservations au 08 92 70 12 28.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre