La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Sur les frontières

Sur les frontières - Critique sortie Danse Paris Théâtre national de Chaillot
Crédit photo : Tami Weiss Légende photo : Land-Research, d’Arkadi Zaides.

Théâtre national de Chaillot
Festival

Publié le 10 avril 2013 - N° 208

Première édition d’un festival qui explore en quelque dix spectacles et films les réalités mouvantes des pays du pourtour méditerranéen.

Alors que résonne encore la clameur sanglante qui enflamma les terres méditerranéennes sous le joug de l’oppression, des artistes témoignent aujourd’hui avec force et sensibilité des réalités complexes que traverse leur pays au quotidien. L’écho du « printemps arabe » se propage toujours, n’en finit pas… Ne doit pas finir… C’est justement ces histoires plurielles que dévoile Sur les frontières, festival qui se veut « un temps privilégié de dialogue, de réflexion et de rencontres ; un espace particulier où les propositions de créateurs venus d’horizons différents se confrontent, se « frottent », se répondent ou s’interrogent mutuellement. ». Rassemblant des artistes créant dans leur contrée d’origine ou en exil, cette première édition parcourt ainsi les rives de la Méditerranée en quelque dix spectacles et projections cinématographiques.

Des artistes, témoins de leur temps

Les Tunisiens Hafiz Dhaou et Aïcha M’Barek bâtissent leur Kharbga-jeux de pouvoir sur un amas de gravats, témoin des ruines d’un présent qui appelle un avenir à construire. L’Israélien Arkadi Zaides appréhende lui la notion de territoire comme enjeu chorégraphique et espace d’exploration intime dans un troublant Land-Research, tandis que, avec ses Silent Warriors, Naomi Perlov engage la danse dans la bataille et montre un monde en mutations. Avec My Paradoxical Knives, le performeur iranien Ali Moini se donne à corps perdu dans une transe giratoire qui tranche net et dit toute l’ambivalence dangereuse de cette quête extatique. Son compatriote Mani Soleymanlou, dramaturge et comédien installé au Québec, évoque la déchirure de l’exil, irrémédiable quand le vécu chaque jour creuse la distance avec l’expérience de ceux qui, restés au pays, espèrent la liberté. Né et formé en France, le chorégraphe Abou Lagraa questionne ses racines algériennes et ravive les rituels arabo-musulmans dans El-Djoudour, conçu comme un trait d’union entre deux rives. Enfin, la Batsheva Dance Company, qui œuvre depuis plus de vingt ans à Tel Aviv, vient avec deux pièces de répertoire. En échos, les films de Yael Perlov et Jacqueline Caux livrent une vision en images de ces terres en lutte.

 

Gwénola David

A propos de l'événement

Sur les frontières
du Mardi 16 avril 2013 au Samedi 27 avril 2013
Théâtre national de Chaillot
place du Trocadéro, 75016 Paris
Tél. : 01 53 65 30 00.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse