La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Sous la glace

Sous la glace - Critique sortie Théâtre Aubervilliers Théâtre de la Commune
Philippe Awat, Pascal Sangla et Martin Seve dans Sous la glace. Crédit : Sylvain Duffard

Théâtre de la Commune / de Falk Richter / mes Victor Gauthier-Martin

Publié le 21 décembre 2015 - N° 239

Dans le cadre de son cycle thématique « Théâtre et économie mondiale », le Théâtre de la Commune présente Sous la glace, de l’auteur allemand Falk Richter. Une pièce sur les pathologies du monde ultra-libéral à laquelle le metteur en scène Victor Gauthier-Martin ne parvient pas à donner vie.

Né en 1969 à Hambourg, l’auteur et metteur en scène allemand Falk Richter place les lignes de failles de notre époque contemporaine, l’analyse de ses pathologies, au centre de son théâtre. Dans des textes en prise directe avec le réel, entre projections intimes et satires politiques, surgissent par exemple le visage d’une Amérique guerrière engluée dans la société du spectacle (Sept Secondes – In God we trust), d’une Allemagne post-hitlérienne gangrénée par le consumérisme (My Secret Garden), d’êtres contemporains soumis à la tyrannie de sociétés sécuritaires et productivistes (Etat d’urgence)… Les dérives de l’idéologie ultralibérale sont également au cœur de Das System, ensemble de pièces auquel appartient Sous la glace*. Œuvre protubérante associant longs monologues, scènes dialoguées et numéros de cabaret, le texte de Falk Richter mis en scène par Victor Gauthier-Martin au Théâtre de la Commune nous ouvre les portes d’une entreprise de consulting. Entre programmes managériaux et digressions imaginaires, s’expriment les impasses de l’hyper-rationalité, de la standardisation aveugle, de l’objetisation de l’individu.

Tous les pions du même système

« Face au flot d’images et d’informations, Richter avoue et revendique une écriture du chaos, de la confusion et du trop-plein, une façon de jouer avec la profusion » déclarait il y a quelques années dans nos colonnes** Stanislas Nordey, metteur en scène qui a révélé en France l’œuvre du dramaturge allemand. Dans le spectacle interprété par Philippe Awat, Pascal Sangla et Martin Seve (Alban Challier et Marcello Codraro incarnent, en alternance, un rôle d’enfant), la profusion évoquée par le nouveau directeur du Théâtre national de Strasbourg sombre dans la pesanteur. Direction d’acteurs sans vision et effets de mise en scène malhabiles étouffent, en effet, l’ardeur et le tranchant politique de la pièce de Falk Richter. Ne reste de la profonde vitalité de Sous la glace qu’une énergie mal maîtrisée. Qu’une impression de délayage qui aura sans doute bien du mal à nourrir les réflexions sur les fantasmes et la violence inhérents à notre monde que souhaite déployer, à l’occasion de son cycle « Théâtre et économie mondiale », le Centre dramatique national d’Aubervilliers.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Sous la glace
du Vendredi 22 janvier 2016 au Dimanche 31 janvier 2016
Théâtre de la Commune
2 Rue Edouard Poisson, 93300 Aubervilliers, France

Les mardis et mercredis à 19h30, les jeudis et vendredis à 20h30, les samedis à 18h, les dimanches à 16h. Durée : 1h30. Spectacle vu lors de sa création au Théâtre de Chelles. Tél. : 01 48 33 16 16. www.theatredelacommune.com.


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre