La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

« Sorry ! »

« Sorry ! » - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Emilie Pécunia Légende photo : Le Foostbarn, les Fusains et le Cirque Werdyn associent leurs talents.

Publié le 10 janvier 2010

Le Foostbarn Travelling Theatre s’associe à Pierre Byland et au Cirque Werdyn pour un nouveau spectacle délirant, hétéroclite et foutraque en forme d’ode à la vie, la fête, la joie et l’optimisme.

Pierre Byland, figure tutélaire du clown moderne, a dirigé l’improvisation originelle d’où est né le nouveau spectacle qu’il coréalise avec ses camarades du Foostbarn et du Cirque Werdyn : « une pièce de théâtre pour clowns, croque-morts, chevaux, poules, tracteur, tziganes, enfants, chiens, moutons, violonistes, chanteurs lyriques, cadavres, dieux, techniciens zélotes et une poignée de piment ». Les trois compagnies, trois familles artistiques et trois générations d’arpenteurs de la piste mettent leurs idées et leurs talents en rond et composent tous ensemble, avec une joie évidente d’être ensemble et de retrouver le public, un spectacle qui joue de leurs complémentarités. Le pari est celui d’une synthèse explosive où la vie jaillit des contradictions, des chocs et des propositions lancées avec malice en espérant que l’autre la reprendra, la fera sienne et la transformera à son tour. « Sorry ! », tel est le mot qu’on dit quand la dissemblance est flagrante et qu’il faut s’accommoder de l’autre, tel est le mot que le clown prononce au moment de venir déranger le spectacle et le monde dans lesquels il pénètre et qu’il va dynamiter de sa spontanéité brouillonne et intempestive.
 
La scène à la vie et à la mort
 
L’intrigue inventée par les trois compagnies pour agréer leurs talents repose sur cette évidence que là où arrive le clown, souffle la liberté, l’anticonformisme, la remise en question de l’ordre social et de ses cérémonies empesées. Un grand compositeur vient de mourir et ses amis organisent ses funérailles. Le Roi des Aulnes et Schubert survolent de leur grand vol triste et inquiétant l’enterrement qui va son train solennel jusqu’à ce que surgissent un coq, une chèvre, un tracteur et toute la troupe débridée d’un mariage gai et farfelu, bien décidé à prendre la place du mort… La couleur affronte le noir, le champagne l’eau insipide, le rire les pleurs ; la vie, l’amour et la joie tentent de supplanter la tristesse du trépas. Mais les forces obscures résistent et c’est à ce combat que se livrent les membres réunis des trois compagnies à grands renforts de musique, de tours de cheval et de danse. Le spectacle, qui use allègrement du comique de répétition, gagnerait certainement à un peu concentrer ses effets et à alléger ses redites, mais cela étant, on passe néanmoins, et comme toujours lorsque l’amour de la scène est à ce point patent qu’il en devient communicatif, un chouette et sympathique moment.
 
Catherine Robert


« Sorry ! », par le Foostbarn Travelling Theatre, Pierre Byland (la Compagnie des Fusains) et le Cirque Werdyn. Du 17 janvier au 28 février 2010. Du mardi au samedi à 21h ; le dimanche à 16h. Théâtre de l’Epée de Bois, Cartoucherie de Vincennes, route du Champ-de-manœuvre, 75012 Paris. Réservations et renseignements au 01 48 08 39 74. Spectacle vu au Théâtre Garonne, à Toulouse.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre