La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Agenda

Solstice

Solstice - Critique sortie Danse
Crédit photo : C. Raynaud de Lage Légende photo : Le Grand C de la compagnie XY

Publié le 10 juin 2009

La 9ème édition du festival des arts du cirque déploie les sortilèges de la voltige acrobatique. Etourdissant…

Alors que l’éclat du jour repousse le crépuscule aux confins de la nuit pour frayer le chemin de l’été, le festival Solstice quitte les salles obscures et se fait la belle, essaimant spectacles, apéro-concerts et impromptus dans les quartiers d’Antony et de Châtenay-Malabry. C’est d’ailleurs dans les bars que l’Office des Phabricants d’Univers Singuilers (O.P.U.S.) ouvre l’édition 2009 et plante le décor de L’Instant CroXel, savoureuse et troublante virée de comptoir, où se débitent en tranches de vie les boires et les déboires de ceux qui trinquent. La compagnie Baro d’evel Cirk invite, elle, à glisser le regard sous la toile, dans l’intime épopée d’un songe, à l’ombre d’un mystère. Création pour deux hommes, une contrebasse, un cheval et une écuyère voltigeuse, Le sort du dedans plonge dans l’interstice des jours ordinaires, pour un voyage intérieur vertigineux où le chant, les portés, la bascule, la voltige, la musique s’enlacent sensuellement.
 
Un festival à vivre à cœur ouvert
 
Dans Le Grand C, création collective pour seize porteurs et voltigeurs guidés par les charismatiques « Abdel et Mahmoud », la virtuosité acrobatique frissonne à fleur de peau. Qu’ils aspirent à l’envol, s’élancent, chutent, se fondent en mêlées humaines ou dessinent de savantes arabesques, les corps vibrent à l’unisson et réinventent un état d’être ensemble soudé par l’émotion. Comme en écho, Appris par corps, poignant duo de main-à-main de Frédéric Arsenault et Alexandre Fray, éprouve aussi les bonheurs turbulents de la relation à l’autre, entre violence et partage. Avec les Los Gingers, l’ambiance change carrément et passe à la variété. Tonique et festif, le cirque catalan dégomme les tristes sires et secoue gaiement plumes et fanfreluches… Une brunette à paillettes, un roitelet sur barre fixe, un bellâtre jongleur, un gaffeur bluffeur… L’équipe de Perlas y Plumas enchaîne les numéros et mène cette revue à train d’enfer. De quoi rester debout jusqu’au bout du jour !
 
Gwénola David


Solstice, du 19 au 28 juin 2009, à Antony, au Théâtre Firmin Gémier (place Firmin Gémier), à l’Espace Cirque (rue Georges Suant), au CREPS (1, rue du Docteur-le-Savoureux – Châtenay-Malabry). Apéro-concerts gratuits sur le parvis du Théâtre Firmin Gémier à 19h. Rens. 01 46 66 02 74 ou 06 33 29 85 30 les jours de représentations et www.theatrefirmingemier-lapiscine.fr. Navette gratuite à partir du Théâtre.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse