La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Solo 70 de Paul-André Fortier

Solo 70 de Paul-André Fortier - Critique sortie Danse Paris Théâtre National de la Danse de Chaillot
Solo 70 de Paul-André Fortier Crédit : Xavier Curnillon

Théâtre National de la Danse de Chaillot / Chor. Paul-André Fortier

Publié le 23 avril 2018 - N° 265

Figure fascinante et emblématique de la danse canadienne, Paul-André Fortier célèbre avec Solo 70, quarante ans de création et ses 70 ans.

En septembre 2012, Paul-André Fortier achevait sur l’esplanade du Trocadéro le tour du monde de son Solo 30×30. 30 minutes de danse in situ à heure fixe pendant 30 jours, qu’il pleuve, neige, ou vente ; de Londres à Rome, d’Ottawa à New York, de Liège à Yamaguchi. En avril 2014 il revenait à Chaillot avec Vertiges, mettant en scène la poésie de deux corps vieillissants, parchemins d’expérience, le sien et celui du violoniste et compositeur Malcom Goldstein, familier de l’art chorégraphique puisque de l’aventure Judson Church dès ses premières heures aux côtés de Lucinda Childs, Yvonne Rainer ou Trisha Brown. Nous le retrouvons aujourd’hui avec Solo 70, qui fête ses 70 printemps et dont il réserve au public parisien la primeur mondiale.

Une aura presque mythologique

« Voici un homme qui a dansé, et qui danse toujours. Un corps qui a vécu et qui persiste, une esthétique formelle, une aura presque mythologique, une expérience qu’on ne saurait lui enlever sans lui arracher la peau », écrit l’auteur et dramaturge Etienne Lepage, un de ses complices dans cette nouvelle aventure. Paul-André Fortier est en effet une des figures les plus emblématiques de la danse canadienne, lui qui, contemporain d’Edouard Lock ou Daniel Léveillé, fut précurseur dans les années 1980 d’une théâtralité chorégraphique. Il fut et reste également un danseur aussi fascinant que charismatique. Toujours en mouvement, en recherche, il s’entoure pour Solo 70, dernier tour de piste avec sa compagnie Fortier Danse-Création qui fermera ses portes à l’hiver 2018, de la jeune garde canadienne. La guitariste électrique Jackie Gallant et le comédien Etienne Pilon partagent avec lui la scène de ce solo qui n’en en pas tout à fait un. Etienne Lepage, qui en a écrit les textes, ajoute : « Ne cherchez ici ni rétrospective, ni exégèse. Seul un désir increvable que la création et ses conventions bougent comme le temps, qu’elles ne laissent derrière elles que le présent qui brûle ».

 

Delphine Baffour

A propos de l'événement

Solo 70 de Paul-André Fortier
du Mercredi 23 mai 2018 au Vendredi 25 mai 2018
Théâtre National de la Danse de Chaillot
1 place du Trocadéro, 75016 Paris

Les 23, 25 mai à 19h45 et le 24 mai à 20h30. Tél. 01 53 65 30 00. Durée : 1h10.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse