La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Shakespeare’s Sister ou La Vie matérielle

Shakespeare’s Sister ou La Vie matérielle - Critique sortie Théâtre Nice _THEATRE NATIONAL DE NICE
Dans une cuisine intemporelle, la vie matérielle et pleine d’esprit des femmes. Crédit photo : DR

Théâtre National de Nice / d’après Marguerite Duras et Virginia Woolf / adaptation et mes Irina Brook

Irina Brook adapte La Vie matérielle de Marguerite Duras et Une chambre à soi de Virginia Woolf, et met en scène le dialogue entre l’économe et le talent, la cuisine et l’écriture, l’enfantement et la création.

 « Voilà cinq ans que j’ai envie de faire quelque chose autour de La Vie matérielle et de Duras. J’ai lu ce texte alors que déjà metteur en scène, j’avais des enfants en bas âge et étais prise entre la lessive et la vaisselle ! Ce texte qui évoquait la vie d’une artiste avec des problèmes de linge à laver m’a semblé si pertinent ! Duras évoque Une chambre à soi : je me suis rendu compte que les deux textes résonnaient et constituaient un ensemble intéressant sur la femme et l’artiste. Mes raisons sont donc largement autobiographiques, mais je crois que ces textes sur la mère et la femme sont importants pour tout un chacun, et je me retrouve dans ce double discours féministe voilé par une chose très tendre. », confiait Irina Brook à La Terrasse au début de cette saison. Matrice ou créatrice ? Les femmes sont souvent sommées de choisir… La nouvelle directrice du Théâtre de Nice relance le débat avec esprit, s’appuyant sur deux œuvres majeures.

Un tourbillon féministe

Dans une cuisine intemporelle, découpant des légumes pour préparer une soupe, cinq femmes bavardent, rient, chantent, dansent et discutent de leur vie quotidienne, avec les mots de Virginia Woolf et Marguerite Duras. Comment tordre le cou à l’antique antienne selon laquelle les femmes se perpétuent par le corps et les hommes par l’esprit ? La Vie matérielle est un recueil de pensées sur la vie des femmes au foyer. Une chambre à soi expose les difficultés rencontrées par les femmes souhaitant devenir romancières. Entrelacées par les chansons de Jeanne Moreau et de Juliette Gréco et les compositions live de Sadie Jemmett, les paroles fusent : l’humour, la tendresse et la franchise s’appuient sur la lucidité d’un talent sûr de lui, qui rappelle que si l’épluchage n’est jamais le gage du talent, il peut en être le tyran. Loin des viragos stériles et des nunuches épanouies, Irina Brook convoque un quintette émouvant et espiègle attestant que, quoi qu’en pensent encore les fâcheux, il y a belle lurette que l’esprit est venu aux femmes…

Catherine Robert

A propos de l'événement

Shakespeare’s Sister ou La Vie matérielle
du Vendredi 9 janvier 2015 au Dimanche 25 janvier 2015
_THEATRE NATIONAL DE NICE
Promenade des Arts, 06000 Nice, France

Mardi et jeudi à 20h ; mercredi, vendredi et samedi à 20h30 ; dimanche à 15h30. Tél. : 04 93 13 90 90.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre