La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra

SEIJI OZAWA

Poursuivant son exploration des écritures contemporaines, le fondateur de la compagnie Ephéméride met en scène Some Explicit Polaroïds, de l’auteur britannique Mark Ravenhill.

Publié le 10 octobre 2007

Orchestre symphonique

Après des problèmes de santé qui l’ont éloigné des scènes pendant plus d’un an, le grand chef nippon est de retour.

En attendant sa seconde apparition parisienne, prévue en janvier à Pleyel à la tête des Berliner Philharmoniker pour un Hommage à Herbert von Karajan, Seiji Ozawa se voue pour l’heure à l’Orchestre National de France pour un programme entier de musique française. Son programme puise à la source des grands maîtres partagé entre le raffinement de Ravel (Pavane pour une infante défunte), la modernité mystique de Dutilleux (Mystère de l’Instant), dont Ozawa n’a jamais cessé de défendre la musique, et enfin la démesure de Berlioz (Symphonie fantastique).
Jean Lukas


Jeudi 4 octobre à 20h au Théâtre des Champs-Élysées. Tél. 01 49 52 50 50. Places : 8 à 65 €.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra