La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan /Festival d'Avignon 2021

Royan, la professeure de français, de Marie NDiaye, mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia

Royan, la professeure de français, de Marie NDiaye, mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia - Critique sortie Théâtre Villeneuve-lès-Avignon Festival d'Avignon. Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon
© Jean-Louis Fernandez

Chartreuse de Villeneuve lez Avignon / texte de Marie NDiaye / mise en scène Frédéric Bélier-Garcia

Publié le 5 mai 2021 - N° 290

Fidèle aux écritures contemporaines en général et à celle de Marie NDiaye en particulier, Frédéric Bélier-Garcia met en scène un flamboyant monologue intérieur sur la violence scolaire, dont il confie l’interprétation à sa mère, Nicole Garcia. Un spectacle initialement prévu pour le festival d’Avignon 2020.

C’est la quatrième fois que Frédéric Bélier-Garcia s’empare d’un texte de Marie NDiaye. Après Hilda, La Règle et Honneur à notre élue, l’ex-directeur du Quai d’Angers crée ce nouveau texte théâtral de l’autrice, lauréate du prix Goncourt 2009 pour Trois femmes puissantes, et première femme à entrer de son vivant au répertoire de la Comédie-Française (Papa veut manger). Par une belle fin d’après-midi de printemps, à Royan, une professeure de français qui s’apprête à rentrer chez elle fait demi-tour quand elle sent que l’attend, sur son palier, un couple qui veut lui parler. Refusant le dialogue, elle préfère errer dans la ville, toute la nuit s’il le faut, car elle estime qu’elle n’a rien à leur dire, à ces parents d’une élève, Daniella, qui s’est défenestrée de la classe un mois auparavant. Dans ce qui devient un monologue, la professeure parle de son élève mais aussi d’elle-même, née et élevée à Oran. Comme l’explique Marie NDiaye, « ce faisant, presque à son corps défendant, c’est une Déploration de Daniella qu’elle invente, une sorte de prière profane pour que cette jeune fille, où qu’elle soit, trouve enfin la paix. »

La puissance du féminin

Écrit pour Nicole Garcia, ce texte fort et dense, qui mêle poésie et réalisme et commence comme un plan-séquence de cinéma, confronte la comédienne pour la première fois à un seul en scène. Elle est dirigée par son fils, Frédéric Bélier-Garcia, qui voit au moins trois connivences entre les films de Nicole Garcia et les œuvres de Marie Ndiaye : la dimension du secret qui creuse les personnages, la violence en chacun pour se rendre apte à la société et une manière de penser le féminin. Approfondissant l’écriture de Royan, le metteur en scène décrit les thèmes de la pièce comme « prospérant en rameaux » : débutant par un fait divers sur la violence en milieu scolaire, le procédé théâtral « ouvre sur le travail de dressage, de polissage que chacun doit faire sur soi pour répondre aux injonctions de la normalité. Advient alors un portrait de la puissance du féminin, de cet alliage curieux de force et de fragilité qui définit chacune et même chacun dans l’épreuve du métier de vivre ». Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Royan, la professeure de français, de Marie NDiaye, mise en scène Frédéric Bélier-Garcia
du Samedi 17 juillet 2021 au Dimanche 25 juillet 2021
Festival d'Avignon. Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon
58 Rue de la République, 30400 Villeneuve-lès-Avignon

à 15h. relâche le 21. Tél : 04 90 14 14 14. Durée : 1h15.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre