La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Points de non-retour [Thiaroye]

Points de non-retour [Thiaroye] - Critique sortie Théâtre Paris La Colline – Théâtre National
L’auteure et metteure en scène Alexandra Badea. Crédit : Liova Jedlicki

texte et mes Alexandra Badea

L’auteure et metteure en scène Alexandra Badea présente Thiaroye, premier volet d’une trilogie intitulée Points de non-retour. A la croisée de l’intime et du politique, ce projet théâtral s’attache à éclairer des zones d’ombre de l’histoire récente de notre pays.

« J’ai été naturalisée française il y a trois ans. Lors de la cérémonie de naturalisation, on nous a dit : “A partir de maintenant, vous devez assumer l’histoire de ce pays avec ses moments de gloire, mais aussi ses zones d’obscurité”. Je suis donc partie à la recherche de ces coins d’ombre. Mon travail se situe toujours à l’endroit où le politique interfère dans l’intime. J’ai toujours été intéressée par les oubliés de l’histoire, les récits manquants, tout ce qu’on a essayé de cacher. Dans Points de non-retour, je me demande comment on se construit une identité à partir d’un manque, d’une absence, d’un disparu, d’un secret. Pendant un an, j’ai demandé aux comédiens de ce projet et aux spectateurs que je croisais ce qu’ils avaient envie qu’on leur raconte au théâtre, quels étaient selon eux les personnages absents, quelle parole ne leur semblait pas suffisamment entendue… Parallèlement, j’ai lu beaucoup de choses sur l’histoire récente de la France. La matière est devenue tellement riche que j’ai décidé d’écrire une trilogie.

Un spectacle-puzzle

Le premier volet de ce cycle a comme point de départ le massacre de Thiaroye (ndlr, perpétré par des gendarmes français sur des tirailleurs sénégalais rentrés dans leur pays à la fin de la Seconde Guerre mondiale). Dans ce spectacle, je suis des trajectoires de vies qui ont été bousculées par ces moments sombres et, surtout, je tente de montrer comment ces blessures se transmettent d’une génération à l’autre. Et puis, je me demande comment on peut, aujourd’hui, réparer ces blessures. J’essaie de rendre visible l’invisible, de pénétrer dans le flux de l’inconscient de ces personnages. Ce qui revient à travailler sur le hors-champ, sur l’espace imaginaire, sur le souvenir, le fantasme, sur les territoires où l’intériorité des personnages peut se projeter. Ce théâtre minimaliste se concentre sur l’acteur. Je cherche à voir comment la parole traverse le corps en le déplaçant, comment ces mots enfouis éclatent enfin au présent. Thiaroye est un spectacle-puzzle où plusieurs espaces-temps coïncident, se superposent, s’entrechoquent. Plutôt qu’une parole frontale, j’essaie de développer une dialectique, une pensée en mouvement qui se laisse parfois envahir par l’émotion. »

 

Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Points de non-retour [Thiaroye]
du Mercredi 19 septembre 2018 au Dimanche 14 octobre 2018
La Colline – Théâtre National
15 rue Malte-Brun, 75020 Paris.

Du mercredi au samedi à 20h, le mardi à 19h, le dimanche à 16h. Durée de la représentation : 2h. Tél. : 01 44 62 52 52.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre