La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien Pascaline Ponti

Phèdre

Phèdre - Critique sortie Avignon / 2014 Avignon Salle Roquille
photo: Pascaline Ponti crédit: DR

Salle Roquille / de jean Racine / mes et interprétation Pascaline Ponti

Publié le 23 juin 2014 - N° 222

Seule en scène, dans un geste qui relève du défi intime et de l’évidence, Pascaline Ponti incarne et dialogue avec la partition racinienne. 

Qu’est-ce qui vous a poussé à interpréter seule le texte de Phèdre de Racine ?

Pascaline Ponti : A l’origine jouer Phèdre seule  n’était pas un projet. J’ai interprété le rôle de Phèdre au début de ma carrière et les autres partitions ont toujours résonné en moi. Ce fut une rencontre, comme une épiphanie quant à la spontanéité de l’élan. C’est arrivé du jour au lendemain comme on se cogne à quelqu’un au détour d’une rue ! Un coup de foudre, une rencontre sensuelle et spirituelle, une évidence naturelle qui s’est transformée en geste théâtral.

«  L’alexandrin devient l’unique protagoniste du drame. »

Quelle sorte de mouvement ou d’interprétation voulez-vous installer en utilisant votre seule voix pour donner vie au vers racinien ?

P. P. : Cette solitude me libère de l’identification. Les rôles, ici, sont écartés au profit du verbe. L’alexandrin devient l’unique protagoniste du drame. La voix change de timbres. D’où est-ce que ça parle ? Qui parle ? J’entends une voix, celle de Racine, une voix unique mais hantée. Je me tiens dans un état de disponibilité. Je suis une demeure transitoire. Je ne m’accapare rien. Phèdre, ce n’est pas moi. J’en suis l’interprète passionnée et désintéressée.

« Pour se souvenir il faut se confier à l’oubli » selon  Maurice Blanchot, que vous citez. Que retenez-vous de cette pensée ? 

P. P. : La mémoire gêne le présent, empêche le “maintenant“ du jeu, je le sais. Bien sûr, la mémoire, ici, est un enjeu. Elle est au centre mais au moment de la performance, je m’astreins à une sorte de vide, je me dis que je ne sais pas, je me force à l’oubli, pour donner une nouvelle chance à l’écriture. Je suis un aurige qui se laisserait conduire…

 

Propos recueillis par Agnès Santi

A propos de l'événement

Phèdre
du Samedi 5 juillet 2014 au Samedi 26 juillet 2014
Salle Roquille
3 Rue Roquille, 84000 Avignon, France

Avignon Off. Salle Roquille, 3 rue Roquille. Du 5 au 26 juillet à 13h. Tél : 04 90 85 43 68.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes