La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan /HOMMAGE

Paul Méfano : l’esprit curieux

Paul Méfano : l’esprit curieux - Critique sortie Classique / Opéra

HOMMAGE

Publié le 17 septembre 2020 - N° 286

Le compositeur Paul Méfano, fondateur de l’ensemble 2e2m, s’est éteint ce 15 septembre, à l’âge de 83 ans. Sa musique, inséparable de de son activité de passeur, est à son image, tout à la fois exigeante et pleine de fantaisie.

La décennie 1970 a été généreuse pour la musique contemporaine. Pour accompagner le foisonnement des idées et des techniques musicales nouvelles, il fallait que naissent des ensemble désireux de les révéler. Paul Méfano fut l’un des premiers à se lancer dans l’aventure, en créant 2e2m en 1972. L’ensemble allait accompagner la production musicale de Paul Méfano, depuis Signes-oubli (1972) et l’essentiel Ondes, espaces mouvants (1975), mais il s’ouvrait surtout à une profusion d’esthétiques nouvelles, avec un goût prononcé pour les œuvres de compositeurs en marge, ces inventeurs passionnés de mondes nouveaux tels Franco Donatoni, Mauricio Kagel, Giacinto Scelsi, Ivan Wyschnegradsky, Pascale Criton ou Bernard Cavanna, tout en regardant vers un passé méconnu (Charles-Valentin Alkan, André Jolivet ou le Schoenberg de Von heute auf morgen). Génération après génération, 2e2m continuera d’œuvrer en défricheur de territoires musicaux, même après que Paul Méfano aura laissé la direction de l’ensemble à Pierre Roullier : avec la révélation des compositeurs Franck Bedrossian, Dmitri Kourliandski ou Francesco Filidei, l’esprit de curiosité insufflé par Paul Méfano est demeuré bien vivant au sein de l’ensemble.

Une relation collective et confiante

Cet esprit s’est toujours nourri d’une relation collective et confiante entre les compositeurs et les interprètes. La musique de Paul Méfano en garde la trace, avec les collaborations suivies du compositeur avec ses proches interprètes, membres de la « famille 2e2m » ou cousins à peine plus éloignés : ile explore ainsi notamment, souvent par la petite forme des « Instantanées », les possibilités expressives du piano (Jacqueline Méfano, son épouse rencontrée au Conservatoire), de la flûte (Pierre-Yves Artaud, Renaud François) et bien sûr de la voix. Paul Méfano est un chercheur – il s’intéresse très tôt, par exemple, aux ressources de l’électro-acoustique – mais qui préfère à la froideur industrieuse des laboratoires le joyeux artisanat du poète. Dans ses œuvres vocales, qu’elles s’appuient sur les mots d’Yves Bonnefoy, de Paul Éluard ou sur ses propres vers, la jubilation du langage est toujours présente, éclairée plus encore par le chant des instruments. C’est d’ailleurs cette jubilation qui anime son génial Micromégas (1978), d’après Voltaire, où Paul Méfano se révèle un magnifique conteur.

Jean-Guillaume Lebrun

A propos de l'événement

Paul Méfano : l’esprit curieux


Un CD rassemblant des œuvres de Paul Méfano composées entre 1971 et 2013 vient de paraître (Luftklang – éditions ACEL). Un concert-hommage aura lieu le dimanche 20 septembre à 18h30 au Théâtre Aleph d’Ivry-sur-Seine. https://www.digitick.com/event/festival-couleurs-d-automne/th-tre-aleph/1619798


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra