La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Festival du Périgord noir avec l’Ensemble Diderot de Johannes Pramsohler, Karol Beffa, Baiju Bhatt, Marianna Bednarska, Airelle Besson…

Festival du Périgord noir avec l’Ensemble Diderot de Johannes Pramsohler, Karol Beffa, Baiju Bhatt, Marianna Bednarska, Airelle Besson… - Critique sortie Classique / Opéra Montignac
Le violoniste et chef d’orchestre Johannes Pramsohler ouvre l’édition 2020 du Festival du Périgord noir intitulée « Allegro Vivace »

DORDOGNE / FESTIVAL

Publié le 25 juin 2020 - N° 286

Du 6 août au 10 août, ce fringant vétéran du paysage festivalier français tient bon en proposant six rendez-exceptionnels sous le titre « Allegro Vivace ».

En dépit de la crise sanitaire, le Festival du Périgord noir n’a pas renoncé à sa 38éme édition !  « La décision de dire « on continue », n’était pas facile à prendre » nous confie Jean-Luc Soulé, le Président et l’âme de ce festival important de notre paysage musical estival.  « Mais nous voulions proposer une saison, quoi qu’il en soit, pour montrer notre détermination face à la pandémie ! Rien ne vaut, l’émotion du live, de l’enthousiasme communicatif de musiciens jouant pour vous et dans un lieu adapté. C’est le sens du titre « Allegro Vivace » de notre édition 2020 qui doit communiquer l’allégresse raisonnée habitant tous ceux qui font le festival, les artistes, l’équipe et le public » poursuit-il. Six concerts sont l’affiche, alternant musique classique, répertoire baroque et jazz, et traversant les lieux emblématiques du festival dont l’abbaye augustinienne de Saint-Amand-de-Coly. « Cette année, c’est l’Ensemble Diderot, fondé et dirigé par Johannes Pramsohler, qui vient y donner, en concert d’ouverture, les Scherzi armonici sopra le quattro staggioni dell’anno, autrement dit « les caractères des saisons », de Carlo Antonio Guido, écrit sur le modèle des « Quatre Saisons » de son contemporain Vivaldi. Une œuvre rarement jouée qui trouvera toute sa place dans l’écrin mérité de l’abbaye » insiste Jean-Luc Soulé. Egalement à l’affiche : des improvisations du compositeur et pianiste Karol Beffa sur deux films mythiques du cinéma muet (« Charlie Boxeur » de Charlie Chaplin et « Paris qui dort » de René Clair), les « Gypsy Jazz Sessions » du violoniste helveto-indien Baiju Bhatt, la virtuose du marimba Marianna Bednarska (jeune lauréate du Concours de Genève 2019), le dialogue sans filet, tout en confidences et improvisations d’ Airelle Besson (trompette) et Vincent Segal (violoncelle) et enfin, autre duo magique, le  clarinettiste Pierre Genisson et le pianiste Bruno Fontaine dans leur hommage (déjà remarqué au disque) à Benny Goodman. Une programmation rayonnante !

 

Jean Lukas

 

A propos de l'événement

Festival du Périgord noir
du Jeudi 6 août 2020 au Lundi 10 août 2020

Place Bertran de Born, 24290 Montignac

Tél. : 05 53 51 61 61.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra