La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

OSKARA de Marcos Mauro avec la compagnie Kukai Dantza

OSKARA de Marcos Mauro avec la compagnie Kukai Dantza - Critique sortie Danse Avignon L'Autre Scène du Grand Avignon – Vedène.
Crédit : Gorka Bravo La compagnie Kukai Dantza dans OSKARA de Marcos Mauro.

L'Autre Scène du Grand Avignon – Vedène / Compagnie Kukai Dantza / Jon Maya / Chor. Marcos Mauro
Entretien Jon Maya

Publié le 8 juillet 2019 - N° 277

Fondée par le danseur et chorégraphe Jon Maya, la compagnie Kukai Dantza développe une danse contemporaine qui puise aux racines de la culture basque. Elle sera présente en Avignon avec une création signée Marcos Mauro.

Quelles sont les spécificités de la compagnie Kukai Dantza ?

Jon Maya : L’origine de la danse basque traditionnelle est notre identité principale. Elle est connue pour ses sauts et sa virtuosité. De cette racine très profonde est né un travail avec d’autres styles de danse et de langages artistiques, mais le cœur de notre projet provient de cette essence. Le dynamisme de nos pièces est reconnaissable.

Comment choisissez-vous les chorégraphes que vous allez solliciter pour travailler avec la compagnie ?

J. M. : Le point de départ est l’idée, le concept sur lequel j’ai envie de travailler. A partir de là, je réfléchis aux créateurs les plus appropriés pour le traduire par la danse. Il est très important que les chorégraphes qui viennent travailler avec nous utilise un langage différent mais néanmoins complémentaire de celui de Kukai Dantza. Il s’agit aussi de comprendre et de partager les spécificités de notre danse, et surtout d’être attirés par la connaissance d’une culture, sur laquelle ils vont travailler et changer de regard. Le titre du spectacle est l’un des premiers noms désignant notre langue, l’euskara, la seule d’Europe dont on ne peut déterminer l’affiliation. C’est cette langue qui définit le mieux notre territoire.

Pourquoi avez-vous choisi Marcos Mauro ?

J. M. : J’ai vu ses spectacles Islandia, Nippon Koku, Siena… Et je me suis demandé comment le Pays basque apparaîtrait dans une telle esthétique et un tel langage. J’aime beaucoup l’idée d’explorer la culture basque à travers l’esthétique et le prisme de Marcos Morau. Il a effectué un travail fantastique pour ce spectacle, avec un concept dramaturgique original.

« J’aime beaucoup l’idée d’explorer la culture basque à travers l’esthétique et le prisme de Marcos Morau. »

Sa vision de la culture basque vous a-t-elle surpris ?

J. M. : J’ai été surpris de constater à quel point il était enthousiasmé par le fait que les éléments de la culture basque n’appartiennent pas au passé, mais sont encore vivants, actuels. Les personnages de carnaval tels que le ziripot, le zaldiko, ou les masques l’ont fasciné et apparaissent dans le spectacle. Divers symboles de la culture traditionnelle sont présents.

Et qu’est-ce que la compagnie a apporté au travail très visuel de Marcos Mauro ?

J. M. : Marcos n’aurait pas pu faire OSKARA sans Kukai ; et Kukai n’aurait pas pu faire OSKARA sans Marcos. Notre rencontre a généré l’hybridation de la danse traditionnelle basque et de l’écriture contemporaine de Marcos. Il est fascinant de reconnaître ces deux techniques et de voir comment opère leur rencontre.

Avignon, c’est une étape importante dans votre parcours ?

J. M. : Indubitablement. Kukai est en voie d’internationalisation et Avignon est une étape très importante.

Propos recueillis par Agnès Izrine

A propos de l'événement

OSKARA de Marcos Mauro avec la compagnie Kukai Dantza
du Vendredi 5 juillet 2019 au Jeudi 11 juillet 2019
L'Autre Scène du Grand Avignon – Vedène.

Festival d’Avignon

L'Autre Scène du Grand Avignon – Vedène.


(relâche le 8) à 15h.


Tél : 04 90 14 14 14. Durée : 1h.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse