La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Orage, un Strindberg apaisé

Orage, un Strindberg apaisé - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de la Tempête
Jean-Claude Frissung interprète Monsieur, enferré dans un quotidien tranquille.

Théâtre de la Tempête / de August Strindberg / mes Jacques Osinski

Publié le 25 octobre 2013 - N° 214

Jacques Osinski, directeur du Centre dramatique national des Alpes à Grenoble, met en scène Orage (1907) de Strindberg, pièce de chambre sur le temps. Un homme retiré du monde semble avoir figé le temps dans une immobilité tranquille. Un orage traverse sa vie… 

« Depuis ma mise en scène du Songe (2006), j’avais envie de revenir à Strindberg. J’ai relu par hasard cette oeuvre très rarement jouée. Avec La Sonate des Spectres ou Le Pélican, c’est l’une de ses “pièces de chambre“, un texte très court de la fin de sa vie dont le personnage central, appelé Monsieur et interprété par Jean-Claude Frissung, s’est retiré du monde. Il vit de manière très solitaire dans l’entresol d’une maison, avec sa gouvernante, une jeune parente. Au-dessus d’eux un couple s’est installé, et on s’aperçoit que c’est l’ex-femme de Monsieur – beaucoup plus jeune que lui, qu’il a quittée par crainte de la différence d’âge – et son nouveau mari qui ont emménagé. « C’est comme un nuage rouge, une menace d’orage au-dessus de nos têtes ; qu’est-ce que c’est que ces gens ? » confie Monsieur. 

Enserrer la vie sous une cloche de verre

Aucune ellipse temporelle n’intervient dans la pièce, seuls des changements de focale dans un lieu unique structurent les actes. Cela m’intéresse et me touche beaucoup de parler de cet homme en retrait du monde, habité par ses souvenirs. Cette œuvre m’évoque le film La ballade de Narayama de Imamura, où à un certain âge les parents doivent aller mourir dans la montagne. Orage est une pièce calme, très apaisée, où la tension est moindre que dans les  autres œuvres de Strindberg, où la menace et la violence demeurent sourdes, feutrées. Monsieur songe à immobiliser le temps, à enserrer la vie sous une cloche de verre, et ce pouvoir dont il rêve, le théâtre le possède plus que tout autre art… »

Propos recueillis par Agnès Santi

A propos de l'événement

Orage
du Vendredi 15 novembre 2013 au Dimanche 15 décembre 2013
Théâtre de la Tempête
Cartoucherie, 75012 Paris.
Du 15 novembre au 15 décembre, du mardi au samedi à 20h30, dimanche à 16h30. Tél : 01 43 28 36 36. Editions Actes Sud-Papiers, dans une nouvelle traduction de René Zahnd.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre