La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Oh boy !

Oh boy ! - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre national de Chaillot
© Christophe Raynaud de Lage Un parcours familial infiniment touchant.

Théâtre National de Chaillot / reprise / d’après Marie-Aude Murail / mes Olivier Letellier

Publié le 28 octobre 2014 - N° 225

D’après le génial roman de Marie-Aude Murail, qui conte l’histoire tumultueuse d’une fratrie, Olivier Letellier met en forme avec intelligence et sensibilité un  parcours initiatique touchant et attachant. 

Le pari était risqué. Le livre est tellement captivant, ses personnages tellement attachants, décrits à la fois très finement et très simplement, que l’on s’est demandé comment la scène allait pouvoir rivaliser avec ce riche imaginaire et ce poignant concentré d’émotions. C’est d’abord l’histoire d’une fratrie : trois orphelins, Siméon, Morgane et Venise (14, 8 et 5 ans) débarquent dans la vie de leur demi-frère Bart, homosexuel insouciant et pas franchement disposé à assumer les responsabilités d’un tuteur. Leur demi-sœur Josiane, ophtalmologue bien installée dans la vie et en quête d’enfant, intervient aussi dans cette histoire d’adoption. L’acteur seul en scène (Lionel Erdogan ou Guillaume Fafiotte en alternance) c’est Bart, parfois narrateur, parfois personnage, aussi puéril que Siméon est adulte, cachant sous son humour et sa désinvolture de traumatisantes blessures d’enfance.

Tendresse et humour

Lorsque la terrible maladie de Siméon se révèle, Bart peu à peu se transforme et l’accompagne, les Morlevent se soudent autour de l’épreuve qui finalement permet à Bart de se révéler sous le masque de la légèreté. Le metteur en scène Olivier Letellier met en forme avec intelligence et sensibilité ce parcours initiatique (récompensé par le Molière jeune public 2010), abordant les sujets les plus graves tout en les dédramatisant, avec au bout de la route une résilience fondée sur la tendresse et une forme d’humour. On découvre au centre une armoire – à multiples fonctions. Puis quelques objets : petite voiture, playmobils, culbuto… qui constituent autant d’hommages à la puissance évocatrice des mots dont la scène s’empare ici avec humilité et talent. La pièce s’intègre dans la manifestation de « La Belle Saison avec l’enfance et la jeunesse » initiée par le ministère de la Culture, qui accompagne et soutient la richesse de la création contemporaine pour la jeunesse.

Agnès Santi

A propos de l'événement

Oh boy !
du Vendredi 14 novembre 2014 au Dimanche 23 novembre 2014
Théâtre national de Chaillot
1 Place du Trocadéro et du 11 Novembre, 75116 Paris, France

Tél : 01 53 65 30 00. Durée : 1h.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre