La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien Jan Lauwers

Nous avons besoin d’histoires

Nous avons besoin d’histoires - Critique sortie Avignon / 2013 Avignon Cloître des Carmes
Place du Marché. © WongeBergmann

Place du marché 76 / Cloître des Carmes
De Jan Lauwers et la Needcompany

Publié le 26 juin 2013 - N° 211

« Un petit village au pied d’une montagne. Reculé. Dominé par la pauvreté. Les gens ont le cœur lourd. » C’est en quelques traits que le Flamand Jan Lauwers esquisse le décor de Place du marché 76, nouvelle création de la Needcompany. Explosion mortelle, suicide, rapt d’enfant… La chronique de cette communauté villageoise brosse à l’acide drolatique le tableau d’une société en mal d’humanité.

« L’Europe est aujourd’hui une société multiculturelle mais produit de plus en plus d’exclusion, de marginalité et de précarité. »

Brecht affichait pour adage dans son atelier : « c’est difficile d’être toujours en colère. ». Vous reconnaissez-vous dans son exigence ?

Jan Lauwers : Oui, je suis choqué par l’hypocrisie qui sévit en Europe face au sort des travailleurs immigrés, des réfugiés, des « sans-papiers », des « sans-abris », choqué par l’indifférence générale, choqué par la façon dont est posée la question de l’identité. Pourquoi les balayeurs sont-ils presque toujours des Africains, des Nord-Africains ? Nous les voyons à peine. L’étranger suscite de la peur, du rejet. L’Europe est en danger. L’art doit prendre ses responsabilités et provoquer le débat. Dans Place du marché 76, j’ai imaginé un petit village, au centre de l’Europe, et une place du marché, lieu public où se poseraient tous les problèmes d’une société multiculturelle. Frappée par des catastrophes en série, cette communauté voit son équilibre vaciller. Surgit alors tout ce qui était caché, refoulé, mais aussi ce qui fait notre humanité.

La « cohabitation » et la communauté sont des questions qui traversent vos créations depuis plusieurs années. Savons-nous encore  vivre ensemble  ?

J. L. : L’Europe est aujourd’hui une société multiculturelle mais produit de plus en plus d’exclusion, de marginalité et de précarité. Dans un monde globalisé, « vivre ensemble », c’est cohabiter avec des étrangers. La tradition, la religion, l’ethnicité, la nationalité… qui cimentaient autrefois une société, ont perdu de leur force contraignante. Il faut réinventer la cohabitation. Je ne propose pas de réponses, juste des commentaires.

Quel est le processus de création, comment la partition se construit-elle concrètement ?

J. L. : Le cœur de la compagnie s’est formé voici dix ans. J’écris un texte, qui pose le point de départ de l’aventure des répétitions : les danseurs élaborent des matériaux chorégraphiques à partir d’improvisations, les compositeurs proposent des morceaux, nous cherchons ensemble les enjeux dramaturgiques et scéniques. Théâtre, danse, arts plastiques et musique… : toutes les disciplines participent au processus. Les artistes, de sept nationalités différentes, nourrissent beaucoup la création durant cette phase de travail collectif. Ce sont des performeurs, c’est-à-dire qu’ils produisent ici et maintenant, tandis que des acteurs reproduisent. Leur engagement physique, par le mouvement, le chant, la parole, ainsi que la musique apportent une énergie et une sensualité incroyables sur le plateau.

Vos spectacles nous embarquent dans de grandes épopées. Avons-nous besoin d’histoires ?

J. L. : Nous avons besoin en effet de sans cesse réécrire des histoires pour parler de nouveau ensemble. Malgré la noirceur, je crois en l’humanité. Place du marché 76 est ma réponse à Dogville de Lars von Trier. Mon cœur reste optimiste, même si mon âme devient de plus en plus pessimiste.

 

Entretien réalisé par Gwénola David

A propos de l'événement

Place du marché 76
du Lundi 8 juillet 2013 au Mercredi 17 juillet 2013
Cloître des Carmes
place des Carmes, 84000 Avignon
Festival d’Avignon. Cloître des Carmes. Du 8 au 17 juillet, relâche les 10 et 14 juillet, à 22h. Tél : 04 90 14 14 14. Durée : 2h20.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes